La capitulation négociée Lorsque la dictature est forte mais qu’il existe une résistance gênante, le dictateur souhaite parfois négocier pour soumettre l’opposition sous prétexte de « faire la paix ». L’appel à la négociation peut séduire, mais il est fort possible que celle-ci cache de graves dangers.

De ces considérations et de ces expériences monte l’espoir résolu que la prévention de la tyrannie est possible, que des combats victorieux contre des dictatures peuvent

La meilleure du systeme , la quintessence de l’irrationnel. Prosaïquement parlant, il nous dit : «c’est votre problème, je ne suis plus concerné, dialoguez entre vous, négociez, faites ce que vous voulez, mais faites le selon ma conception, dans le cadre de ma feuille de route.

Pouvoir gribouille se jette à l’eau, par crainte de «l’ondée vendredienne» B.T Au crépuscule de son chaotique règne, le pouvoir despotique use de ses propres

1 2 3 4 5 942