Archives pour la catégorie CUISINES ALGERIENNE

Le sirop de datte

le sirop de datte
Tahlawate (Sirop de dattes)
Sirop de dattes yaourt nature
Petit déjeuner Amazigh: huile d’olive et sirop de yaourt nature

Extrait 100% naturel de dattes sans ajout, le sirop de datte accompagne tous vos repas avec de l’huile d’olive le matin pour le petit déjeuner, un fromage blanc, substitut du sucre raffiné (saccharose) dans vos pâtisseries, crêpes, gaufres, comme édulcorant ou pour son odeur caractéristique.
Avec ses notes de caramel et sa richesse en minéraux, le sirop de dattes séduit les adeptes d’une cuisine saine et gourmande. Zoom sur ce sucre naturel.

Aussi appelé « mélasse de datte » ou « miel de datte », le sirop de dattes est le jus obtenu à partir de dattes dénoyautées, cuites et pressées. Sa couleur brune et sa texture sirupeuse rappellent celles du sirop d’érable. Au goût, on retrouve une légère saveur de datte, mais surtout celle du caramel due à la cuisson.

SUR LE MÊME SUJET
Bonne dose de sucre
C’est quoi la bonne dose de sucre?
Ce sucre 100 % naturel commence à percer dans les magasins bio : il répond à la demande de produits non raffinés et plus sains. Attention, on trouve sur internet des sirops de datte dans lesquels on a ajouté du sucre et des additifs… Regardez les ingrédients et préférez les versions bio.

QUELS SONT SES PRINCIPAUX ATOUTS ?
« Contrairement au sucre blanc qui ne contient que du saccharose, le sirop de datte conserve les minéraux du fruit et notamment le potassium, qui intervient dans la contraction musculaire, le magnésium antistress, le fer antifatigue, et le calcium, important pour la solidité osseuse » , indique Marie-Laure André, diététicienne nutritionniste, et spécialiste de l’index glycémique. Un cocktail intéressant même si on ne le consomme qu’en petite quantité.

« Moins calorique que le sucre blanc, environ 300 Cal aux 100 g contre 400, il permet d’alléger un peu les desserts, d’autant qu’on a tendance à en mettre moins car il est plus parfumé » , ajoute l’experte.

EST-IL TRÈS SUCRÉ ?
« Oui, il est composé en majorité de sucre et son index glycémique est élevé, autour de 70 » , rappelle Marie-Laure André. Pas question donc de le déguster à la cuillère. Il s’utilise avec parcimonie, comme les autres sucres naturels : miel, sirop d’agave, sève de kitul… « Il est recommandé de ne pas dépasser 25 à 50 g de sucre par jour, or 1 cuillerée à soupe de sirop de datte en apporte déjà la moitié » , souligne la diététicienne. On évitera donc de l’associer à un produit sucré comme un jus de fruits ou une tranche de brioche, et on le préférera avec un yaourt nature ou du pain complet.

COMMENT L’UTILISER ?
Au Moyen Orient, d’où il est originaire, « il sert à préparer une boisson populaire appelée jallab, servie avec de la glace pilée et des pignons de pin ou des pistaches, très rafraîchissante l’été ! » , explique Fadia Zeidan, cuisinière libanaise, auteure de Liban, toutes les bases de la cuisine libanaise, éd. Mango.

Mais on peut également l’essayer en cuisine. À la place du sucre dans une pâte à gâteau, il apporte du moelleux, de la couleur et de la saveur. En version salée, parfume délicatement la vinaigrette d’une salade d’endive ou de mâche avec des noix.Recette de sirop aux dattes maison – Miel végétal de dattes –
Un sirop original pour préparer des boissons fraîche.Le sirop de dattes s’utilise aussi dans les préparations pour desserts comme les tartes, les gâteaux, les crêpes, les gaufres, les crèmes, les petits fours et biscuits.

Sirop de dattes (miel de dattes)

Le sirop de dattes est aussi utilisé en pâte à tartiner, parfois mélangé avec du tahini (crème de sésame).

Vertus du sirop de dattes
Il était utilisé autrefois contre la toux, les fluxions de poitrine et l’asthme. Riches en glucides, elles facilitent le travail musculaire et sont donc consommer dans le cadre de sports nécessitant des efforts de longue durée (randonnée, ski de fond, vélo..).

Sirop de dattes maison
Ingrédients :
dattes fraîches même abimées (ou sèches à défaut)
700 g de sucre en morceaux pour 1 litre de jus de dattes
Préparation :

Lavez, émincez les dattes, puis versez dans une bassine à confiture ou autre contenant. Couvrez d’eau bouillante de manière à les recouvrir. Laissez macérer 24 h.

A l’issue, faites chauffer jusqu’à un premier bouillon, en mélangeant, puis versez dans un tamis afin d’en récupérer le jus.

Ajoutez le sucre selon les proportions données, mélangez, puis faites cuire en mélangeant jusqu’à un bouillon, puis versez en bouteille.

Fermez les bouteilles hermétiquement dès que le sirop est froid.

Variante : ajoutez un peu de vanille en gousse ou le jus d’un citron.

Découvrez ce que cachent les plats cuisinés

Découvrez ce que cachent les plats cuisinés
Image de l’article [Vidéo] Découvrez ce que cachent les plats cuisinés
ZOOM

Ce que cachent les plats cuisinés : Quand des carcasses de poulet sont broyées pour former une sorte de pâte, lavée à l’acide ou à l’ammoniac, qui servira à faire des plats cuisinés.

La vidéo :

BRAVO…..La meilleure pizza de France est  » Tunisienne « …

[Vidéo] La meilleure pizza de France est… Tunisienne !

Image de l'article [Vidéo] La meilleure pizza de France est... Tunisienne !

ZOOM

 

Le France Pizza Tour, la coupe de France de la Pizza, s’est déroulé du 4 au 5 avril dernier et a réuni 140 pizzaïolis au salon Parizza. Le jury composé d’experts de la restauration italienne et de la pizza ont sacré cette un Tunisien d’Aix-en-Provence.

Après 14 étapes, la pizza de Farid Seghari, « Profumo di Caledonia », composée de tomates, d’une réduction de lait de coco relevée avec du citron et du kiwi et d’un tartare de crevettes bleues de Nouvelle-Zélande, a conquis le jury.

Farid Seghari détient l’établissement « Regina di Napoli » au 145, avenue de Pérouse à Aix-en-Provence où il propose différentes recettes originales et une pâte succulente.

La vidéo :

https://player.vimeo.com/video/268027505?color=0fc3b2&title=0&byline=0&portrait=0

TOUS LES BIENFAITS DES ÉPICES DE CUISINE…..

CURCUMA, GINGEMBRE, ROMARIN, TOUS LES BIENFAITS DES ÉPICES DE CUISINE

Incorporer dans tous les plats, les épices permettent de réduire la quantité de sel, également elles apportent certaines vertus médicales : antibactériennes, anti ballonnements, ou anti inflammatoires.

En outre, mangé épicé semble faire partie des habitudes qui peuvent améliorer la qualité de vie, voire sa longueur  comme le suggère une étude observationnelle de sept ans sur 500’000 Chinois et publiée en 2015.

Par ailleurs, certaines épices sont particulièrement vertueuses comme:

  • Le curcuma: possède aussi des vertus anti-inflammatoires et favorise la digestion, il stimule et active le travail du foie.
  • La cannelle: soulage les problèmes de digestion ,elle est antispasmodique.
  • Le gingembre: il prévient les nausées et les vomissements chez les personnes sujettes au mal des transports et chez les femmes enceintes.
  • Le romarin: favorise la digestion, traite les troubles hépatiques et gastro-intestinaux, soulage les maux de tête et lutte contre le stresse.
  • Le piments de Cayenne, le cumin, la coriandre et la cannelle: aident à régulier l’insuline et la Glycémie, ce qui facilite la perte de graisse
  • La citronnelle, la noix de muscade, les feuilles de laurier et le safran: aident à combattre la fatigue, le surmenage et sont indiquées dans le traitement des douleurs menstruelles, tonique, digestif et hépatique.
  • L’ail et les graines de moutarde: sont excellents pour le cœur.
  • Le poivre noir est utilisé comme: un anti-oxydant et un anti-inflammatoire.

CUISINES IRANIENNE

Ne manquez pas ces Top 10 des plats

La cuisine iranienne ou perse est un mélange de plats délicieux qui sont aussi riches et nuancés que la culture iranienne et l’histoire elle-même. Influencé par les aliments turc, grec, kurde, du Moyen-Orient, du Caucase, de la Mésopotamie et de la Russie, la nourriture iranienne est vraiment unique, même si elle partage un certain nombre de plats similaires avec la Turquie et d’autres pays voisins.

Alors que le riz et les nouveaux pains persans constituent la base de la cuisine iranienne, les herbes fraîches et fraîches, le safran et les épices sont essentiels à la plupart des plats. Et, bien que la nourriture ait tendance à ne pas être épicée, les plats varient en texture et en goût en fonction de la ville ou de la province en question.

La plupart des plats iraniens contiennent de la viande, ce qui pourrait être du poulet à l’agneau ou du boeuf – tout simplement pas de porc, comme l’Islam l’interdit. Bien qu’il existe des options limitées pour les végétariens, la nourriture iranienne est très variée, de sorte qu’il y ait quelque chose pour tout le monde. Pour ceux qui sont nouveaux dans le monde de la nourriture perse, voici nos 10 principales suggestions de recettes: tous délicieux et très persans. Bon appétit! Ou noosh-e jan , comme on dit en Iran.

 

1. Le Kebab Persan

 

Le kebab, qui ne doit pas être confondu avec le kebab doner trouvé dans de nombreux pays européens, signifie littéralement un «brochette au barbecue» et peut se référer à la viande et aux légumes, comme les tomates et les champignons. Les Kebabs sont normalement servis avec du riz appelé chelo kebab ou pain frais, connu sous le nom de nan-o kebab .

Kebab koobideh est le type le plus populaire de kebab en Iran et est composé d’agneau haché ou de bœuf et d’oignons hachés. Koobideh seréfère à la façon dont la viande est préparée, ce qui implique généralement de battre l’agneau ou le boeuf avec un maillet en bois sur une pierre plate noire. Vous pouvez également obtenir barg , shishlik et chenjeh kebabs.

Lorsque la viande barbecue est du poulet, le plat s’appelle jujeh kabab , et la viande peut être soit sur ou hors de l’os. Il est généralement mariné avec des oignons, du jus de citron et du safran.

 

 

2. Fesenjan Stew

 

Ce plat, également connu sous le nom de ragoût de fesenjoon , est un autre plat traditionnel qui peut être trouvé dans toute l’Iran. Les viandes cuites lentement, généralement des boulettes de viande ou de poulet, sont cuites avec du sirop de grenade et des noix pour faire ce plat délicieux. Un repas chaleureux et réconfortant, il est servi en automne et en hiver. Assurez-vous de mentionner la recette aux Iraniens si vous voulez les impressionner avec votre connaissance de la nourriture et de la culture perse.

Pour faire des ragoûts iraniens comme ghormeh sambzi, gheymeh et fesenjan, il est préférable de cuisiner à haute température au début de la cuisson. Une fois que le ragoût commence à faire bouillir, tournez à droite et faites cuire le plus longtemps possible à feu doux pour que la viande soit très tendre et que les arômes approfondissent.

 

 

3. Ghormeh sabzi

 

Ghormeh sabzi est le ragoût préféré de la nation. Généralement servi à côté d’une variété d’autres plats aux fêtes, c’est un ragoût vert et contient du persil, des épinards, des poireaux, des coriandres, des haricots rouges, des citrons séchés, des feuilles de fenugrec séchées et de l’agneau ou du bœuf assaisonné au curcuma, ce qui donne une tarte , Mais merveilleux, le goût.

 

 

4. Polo Baghali

 

Le polo Baghali – ou le riz à lima – est un plat persan classique et épuré, servi avec de la viande. Il est souvent fabriqué avec des fèves jeunes, fraîches de fava ou de lima et de l’aneth sec ou frais. À l’occasion, les Iraniens utilisent du beurre ou du ghee lors de la cuisson du riz, ce qui est génial avec une tige d’agneau bien cuite.

 

 

5. Tahchin

 

Tahchin – connu sous le nom de «gâteau de riz» parmi de nombreux non-Iraniens en raison de sa forme de gâteau – a une croûte extérieure croustillante et une section intérieure douce. Le plat contient du riz, du yaourt, du safran, des œufs et du poulet, même si vous pouvez également le faire avec des légumes, du poisson et différents types de viande.

 

6. Kashke bademjan 

 

Kashke bademjan est populaire à la fois comme un apéritif persan et un plat principal. Bademjan signifie l’aubergine en persan et kashk est une sorte de yogourt. En plus de l’aubergine et du kashk , le plat contient également de l’oignon, de la curcuma, de l’ail et de la menthe séchée. C’est un plat végétarien.

 

 

7. Ash-e Reshteh 

 

Ash-e reshteh est une soupe de nouilles épurante et curative. Reshteh setraduit par «nouilles», mais c’est en fait un produit à base de yaourt. Le plat contient également beaucoup de légumes frais, de pois chiches et de haricots. C’est une excellente recette pour le froid, les journées d’hiver ou les dîners en famille ou entre amis.

 

8. Polo Zereshk

 

Le polo de Zereshk , qui se traduit littéralement en barbes séchées et en riz, est une autre délicieuse recette persane. C’est un plat à base de riz avec la combinaison parfaite d’acide et de sucré. C’est génial avec le poulet rôti et le safran.

 

 

9. Haleem

 

Haleem est une bouillie épaisse perse qui est soit mangee pendant le ramadan ou en hiver pour le petit-déjeuner. Il contient du blé et de l’agneau ou de la dinde et est lentement cuisiné pendant la nuit, donc il est prêt à être consommé en premier lieu.

 

 

10. Gheymeh stew

 

Gheymeh – parfois épeauté qeymeh – est un ragoût de viande perse avec des tomates, des pois cassés, des oignons et de la citronique séchée. Il est d’usage de servir du riz et des pommes de terre frites au dessus du plat, et certains restaurants iraniens le servent également avec des aubergines.

Le fricassé

Voila une recette  qui ravi tous le monde à la maison!

                                                                       426

  • pour 12 fricassés                                           pour la farce:
  • pate:                                                                  2càc d’harissa diari ,huile d’olive,sel,poivre
  • 350g de farine                                                 1 boite de thon à l’huile
  • 1demi verre à thé d’huile d’olive                1 tomate fraiche
  • 1 sachet de levure boulangére                   1 poivron vert
  • 1càc de sel                                                       1demi oignon                                         
  • eau tiéde                                                           1 pomme de terre
  • huile pour friture                                            1 oeuf dur,70g d’olive verte 

Préparation de la pate:mélangez tous les ingrédients,ajoutez l’eau tiéde

petit à petit jusqu’à obtenir une pate ferme et souple mais pas collante

Laissez poser 1h dans un endroit chaud

Pendant ce temps, coupez la pomme de terre en petits dés et la cuire à l’eau

Coupez la tomate,le poivron,l’oignon en dés trés fin.Assaisonnez,ajoutez 1càs

d’huile d’olive,réservez

Prendre la pate ,formez des boules de la grosseur d’une clémentine

Laissez doubler de volume au chaud

Chauffer votre friteuse,quand l’huile est bien chaude ,faites frire les fricassés

elles doivent devenir bien doré ,tourné de l’autre coté ,quand les 2 coté sont

bien doré,égouttez sur du papier sopalin

Une fois tiéde, délayer l’harissa dans 2càc d’eau et 1 càc d’huile

Coupez les fricassés en 2 pas jusqu’ au bout! sinon la farce ne tient pas!

Les garnir de 1càc d’harissa,1càc de crudités,1 ou2 morceaux de pomme de terre,

1morceaux d’oeuf dur,1càc de thon et terminez par 1demi olive.Dégustez!417421431424

1càc de thon,

Les origines de Halvet Ettork..(chamia)

Halwet ettork ou la Chamia, cette friandise qui a la côte durant le Ramadhan


Halva chocoFourrée aux amandes, à la pistache ou aux pignons, halwet etork est très convoitée en Algérie, surtout durant le mois sacré.

Le mot halva, حلوى, en arabe, porte la notion de douceur, exprimant le sucré. La recette est stambouliote datée de 1473, retrouvée dans les registres de la cuisine du Sultan Mhemed II qui aimait particulièrement le helvâ-i-hakani (helva du souverain).

Le halva était préparé avec différents ingrédients, allant de la farine du sésame à la semoule, passant par le riz. On les faisait cuire au four, comme le qelb ellouz, mais également sous formes de beignets, comme la zlabia, par exemple, pour les tremper dans un liquide sirupeux, à base de miel et d’eau de fleur d’oranger ou d’eau de rose.

Comme toutes les recettes ottomanes, celle-ci a voyagé au gré de l’avancée des troupes à travers l’Europe et le Maghreb. Le halva est retrouvé en Albanie, en Arménie, en Bulgarie et en Grèce, où elle est préparée avec de la semoule de blé, du sucre ou du miel, et du beurre ou de l’huile végétale.

Hérité du savoir faire ottoman, en Algérie, le halva est connu sous le nom de halwa turk. Vendue en pots, elle est également faite de manière artisanale. Qu’elle soit fourrée de pistaches, d’amandes, de pignons, ou qu’on y incorpore du chocolat, elle reste la star des tables des soirées du mois sacré du Ramadhan.

Dolma, ce plat riche et équilibré.

Dolma, ce plat riche et équilibré.

 


dolma2
Ce plat venu avec les ottomans et répandu à travers les pays conquis par l’Empire est très présent dans les pays balkaniques, orientaux et dans les rives méditerranéennes. Le mot dolma qui vient du verbe turc dolmak signifie en français remplir ou farcir.

Les cuisiniers les plus fins, remplissent différents légumes avec de la viande de mouton assaisonnée d’épices (cannelle, poivre noir) et de plantes aromatiques, comme le persil ou la coriandre, à laquelle on rajoute une poignée de riz cru ou de la chapelure. Ceci dit, on fait aussi de la dolma avec des feuilles de vignes ou des feuilles de choux, mais l’appellation est différente, on appelle ce plat sarma, du verbe sarmak qui signifie emballer ou entourer

Si en Algérie on farcie les différents légumes comme l’artichaut, la pomme de terre, les poivrons et la courgette, ailleurs, en Roumanie, par exemple, où le plat est appelé sarmale, on le cuisine soit en farcissant des feuilles de chou, soit des feuilles de vigne. Ce plat est composé de viande hachée (porc ou bœuf), légumes, aneth et est souvent servi avec de la crème fraîche. Il est généralement servi en entrée.

Qu’elle soit préparée en sauce blanche ou rouge, la dolma reste un plat riche et équilibré puisqu’il contient des fibres et des protéines, en plus des oligoéléments que contiennent les différentes plantes aromatiques ajoutées à la farce.