Ce déni de l’autonomie du citoyen est aggravé par le paternalisme : les citoyens ne sont que des enfants qu’il faut nourrir… ou leur faire peur pour éviter qu’ils fassent trop de bêtises.

HIRAK-CONNECT.DZ 20/21

Le monde est un rapport de police : le tout-sécuritaire, l’autre contre-révolution

A-M

Vendredi 28 juin 2019

La campagne de la police algérienne contre le drapeau amazigh, identifié comme portant « atteinte à l’unité nationale », renseigne sur la puissance du carcan sécuritaire et sa vision paranoïaque et paternaliste

Face-à-face entre une manifestante et un policier à Alger-Centre lors du dix-huitième vendredi de mobilisation contre le régime (AFP)

Mardi 25 juin à Alger-Centre, la police a traqué les manifestants qui portaient le drapeau amazigh, comme ce fut le cas vendredi dernier. Interpellations et tensions ont émaillé cette dix-neuvième marche des étudiants alors que la situation politique reste bloquée.

Le 19 juin, le chef de l’armée Ahmed Gaïd Salah avait averti les porteurs du drapeau berbère : « Il m’appartient d’attirer l’attention sur une question sensible, à savoir la tentative d’infiltrer les marches et porter d’autres emblèmes que notre emblème national par une infime minorité. L’Algérie ne possède…

Voir l’article original 1 233 mots de plus

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.