ils quittent le navire,avant le naufrage

Algérie : Plus d’une centaine d’élus quittent le RND

Le premier ministre Ahmed Ouyahia
Ahmed Ouyahia, Secrétaire général du RND.

Plus d’une centaine d’élus du Rassemblement nationale démocratique (RND) de l’assemblée populaire de wilaya et d’assemblées populaires communales de Blida ont annoncé hier, mercredi 7 février, leur démission du parti.

Au total, 144 élus et cadres du RND de la wilaya de Blida (47 km au sud-ouest d’Alger) ont quitté le parti. Selon notre source, la cause de cette démission collective serait le limogeage de Mohamed Bouchelaghem par le secrétaire général du parti, Ahmed Ouyahia.

Cette décision aurait suscité une vague d’indignation de la base militante du parti à Blida. Les militants estiment que Mohamed Bouchelaghem a fait ses preuves sur le terrain. Le RND a même décroché plusieurs sièges lors des différents votes.

Selon notre source, certains militants qui ont démissionné du RND l’auraient fait pour s’opposer au cinquième mandat, et d’autres ont – paradoxalement – affirmé leur soutien au cinquième mandat de l’actuel chef de l’État. Ces derniers sont prêts à mener à bien la campagne de Abdelaziz Bouteflika.

Rappelons que des militants du Front de libération nationale (FLN) ont décidé d’ignorer les consignes de leurs coordinateurs et des dirigeants du parti et refusent de soutenir Abdelaziz Bouteflika ou de lui faire campagne.

Une réflexion sur “ils quittent le navire,avant le naufrage

  1. La constitution algérienne ! Comment donc le peuple algérien exprime donc sa volonté ? Tout simplement lorsqu’il y a élection et référendum. Aujourd’hui le concept de souveraineté populaire ou de démocratie représentative sont les moyens d’exercice du pouvoir populaire

    Suggérer une deuxième république algérienne, après la première qui dure encore, suppose l’organisation de la commission pour discussions de l’actuelle constitution algérienne. Qui en seront les membres de cette commission, c’est une affaire politique intérieure strictement algérienne ; c’est donc ou bien le parlement algérien, sénateurs et députés de la majorité et de l’opposition en nombre proportionnel pour chacun d’eux de s’organiser pour constituer cette commission de discussion sur les articles de l’actuelle constitution algérienne, avec la légitimité de proposer un nouveau projet constitutionnel s’il y a lieu, ou d’apporter des amendements à la constitution en court actuelle. Y ajouter à cette commission des représentants de la société civile comme éléments politiques, alors que cette société civile n’est composée que d’associations idéelles, volontaires, humanitaires, souvent en directe relation avec des ONG internationales ; n’est pas politique, et donc n’a aucune légitimité de s’immiscer dans des affaires politiques internes de souveraineté nationale, puisque son statut n’est pas de prendre le pouvoir politique. C’est par cette brèche que ces ONG majoritairement américaines, financées par la CIA américaine et par Georges Soros, un milliardaire américain d’origine juif Ashkénaze, organisent des révolutions de couleurs, genre ‘’Printemps Arabe’’, qui ont déstabilisé des états entiers et installer le chaos par des méthodes bien rodées en Europe Central, en Russie, en Biélorussie, en Ukraine, en Géorgie, etc… Donc faire de la société civile en Algérie, un parti d’opposition n’est pas conforme aux règles constitutionnelles, Le cas de Rachid Nekkaz illustre bien cette intrusion financée par les caisses américaines en vue de se politiser peu-à-peu, après avoir été agitateur en vue de prendre le pouvoir politique comme tant d’autres.

    J'aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.