Seyyed Yahia Gouasmi est né à Sidi Bel Abbès en Algérie.


Qui est Yahia Gouasmi ?

Seyyed Yahia Gouasmi est né à Sidi Bel Abbès en Algérie.

À l’âge de 16 ans, il quitte sa terre natale pour la France et s’installe à Calais, où, dès son arrivée, il décide de diffuser le message de l’Islam autour de lui.

Sa rencontre en 1978 avec l’Imam Khomeiny à Neauphle-le-Château sera décisive, et sèmera en lui les graines du futur Centre Zahra. Dès lors, il sera fasciné par cette nouvelle vision de l’Islam que transmet l’Imam.

Commence alors pour lui une longue quête spirituelle qui le mènera à l’Institut Al-Mountadhar au Liban en 1996, au sein duquel il entreprendra des études religieuses.

Son amour et ses facultés pour la gnose, et ses qualités de pédagogue, font qu’il sera très vite sollicité pour dispenser à son tour l’enseignement de la spiritualité Islamique.

De retour en France, il transmet son savoir aux futurs membres du Centre Zahra qu’il fondera au début des années 2000, afin de révéler le message de l’Islam à travers le regard du messager de Dieu, le Prophète Mohammed (plf), et de sa Sainte famille (s).

S’éloignant des carcans du dogmatisme religieux, Seyyed Gouasmi revisite le Coran avec un œil moderne, original et inédit, en optant pour une compréhension basée sur un dialogue avec le Livre, dont il rappelle qu’il est « la Parole vivante », qui s’adresse à la fois à la raison et au cœur du croyant.

Une interprétation du Coran qui se veut interrogative et loin de toute certitudes, mais qui ne peut s’accomplir que si elle est accompagnée d’une conscience éveillée et d’une action militante au service du Bien.

Seyyed Yahia Gouasmi, à l’image de l’Imam Khomeiny, a fait de la lutte contre les injustices une partie intégrante de la Foi, dénonçant les crimes du sionisme en Palestine occupée, et son emprise sur la France.

Suivront alors de nombreuses actions, telles les multiples manifestations contre la guerre d’agression menée par l’entité criminelle israélienne contre le Liban en Août 2006, le dépôt d’une plainte contre la même entité coloniale auprès du Tribunal pénal de La Haye pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité en Novembre 2006, ou encore la création de « l’Alliance Stratégique et Amicale du Judaïsme et de l’Islam contre le sionisme » en Juillet 2008 avec M. et Mme Borreman du Cercle d’études rabbiniques d’Anvers (Yéchouroun : Judaïsme contre Sionisme) en Belgique. Des manifestations seront encore organisées, contre la guerre menée par les tueurs de l’armée sionistes contre la Bande de Gaza en Janvier 2009.

C’est dans cet élan que Seyyed Yahia Gouasmi créa, en Février 2009, le seul parti politique dans le monde à porter le nom de « Parti Anti Sioniste », le P.A.S, et dont les couleurs seront portées lors de différentes échéances électorales telles que les élections européennes de Juin 2009 ainsi que les élections présidentielles et législatives de 2012.

Un Parti Anti Sioniste dont l’objectif est le témoignage, ainsi que la dénonciation de la mainmise du lobby sioniste sur les gouvernants français ainsi que sur les médias et les institutions de l’Hexagone.

À travers le P.A.S, Seyyed Yahia Gouasmi a également développé une définition totalement inédite du sionisme, qu’il ne cantonne plus au conflit israélo-palestinien et qu’il dissocie complètement du judaïsme.

Il a également dévoilé les liens entre l’idéologie wahhabite du régime saoudien et le sionisme de l’entité israélienne, qu’il considère comme les deux faces d’une même pièce, n’hésitant pas à parler de « musulmans sionistes ».

De nombreuses manifestations ont d’ailleurs été organisées par le Parti Anti Sioniste afin de dénoncer les crimes de l’Arabie saoudite et du wahhabisme.

Dans cette conception du sionisme fondée sur l’eschatologie (la science de la fin des temps), Seyyed Yahia Gouasmi explique que cette idéologie est en réalité d’essence diabolique, au sens religieux du terme.

Celle-ci vise à soumettre l’Humanité, et a pour objectif de créer une société globale, en apparence idéale, qui connaîtra son apogée dans le projet mondialiste.

La lutte contre le Mal, symbolisé par le sionisme, devient pour Seyyed Yahia Gouasmi une obligation religieuse, au même titre que les autres prescriptions de l’Islam, et doit accompagner la quête spirituelle de tout croyant, qui doit s’épanouir dans une spiritualité active et vivante.

Mais ce qui reste jusqu’à aujourd’hui la plus grande révélation de Seyyed Yahia Gouasmi, concerne le véritable enjeu du Projet Neom, cette cité futuriste qui doit s’ériger d’ici quelques années dans le désert saoudien et qui sera intégralement gérée par l’IA (l’intelligence artificielle).

Dans une vision avant-gardiste établissant une correspondance entre la géopolitique et l’eschatologie, il fait le lien entre : l’emplacement de NEOM dans la région du véritable Mont Sinaï (en Arabie saoudite), l’intelligence artificielle quantique, l’idéologie mondialiste de l’Élite planétaire, l’alliance américano-israélo-saoudienne, et l’apparition du Dajjal/Antéchrist.

N’hésitant pas à aborder des thèmes aussi variés et actuels que le temps, la relativité, l’intelligence artificielle, la physique quantique, la transfiguration ou l’épigénétique, Seyyed Yahia Gouasmi apporte un œil neuf et moderne sur les révélations coraniques, loin des interprétations traditionnelles.

Cet éternel « amoureux », malgré les embuches, poursuit inlassablement sa route au service de la grande famille humaine, dans une volonté de transmettre ses enseignements et son savoir.

Infatigable éveilleur de consciences, il multiplie les appels fraternels aux juifs, aux chrétiens, et aux musulmans, ainsi qu’à tous les hommes épris de justice, en expliquant que « l’autre, c’est nous-même ».

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.