Manbij: les forces françaises encerclées?

Manbij: les forces françaises encerclées?

À peine deux jours après l’annonce par Trump du retrait US de Syrie, le président français l’a amèrement regretté, allant jusqu’à rappeler que toutes les parties en présence, à savoir celles qui se sont engagées sous la bannière US pour faire la guerre à l’État syrien et ses alliés, ont « leur part de responsabilité » dans la défense des Kurdes de Syrie, « seules forces qui ont combattu Daech l’arme au poing ».

Dans la foulée, le président turc Erdogan s’est mis à menacer la France : « L’obstination française à vouloir soutenir les “terroristes” [les Kurdes de Syrie, NDLR] et, par conséquent, à vouloir prolonger sa présence en Syrie n’est pas dans l’intérêt de Paris. »

L’agence turque officielle Anadolu vient de publier ce vendredi la carte des bases militaires de l’armée française en Syrie.

Depuis le début de l’opération anglo-saxonne contre la Syrie en 2005, et particulièrement depuis le début des opérations militaires en 2011, la France a travaillé avec acharnement à l’émergence d’un État kurde dans le nord et le nord-est de la Syrie. Ce projet avait d’ailleurs été explicité par le président François Hollande lors d’un voyage aux Nations Unies à New York.

Selon cette carte en date du 28 décembre 2018, il existe neuf bases militaires secrètes françaises, dont une dans le gouvernorat d’Alep, au nord de Manbij. Or, à la demande des Kurdes, l’armée syrienne vient de débarquer ce vendredi même à Manbij pour leur porter secours face à l’armée turque. Actuellement, les troupes syriennes prennent le contrôle de la région aux côtés des Kurdes soutenus jusqu’ici par les Américains.

Que risque-t-il de se passer ?

Les forces françaises vont rapidement se trouver encerclées par leurs alliés d’hier, à savoir les miliciens kurdes. La France va-t-elle tirer sur l’armée syrienne pour défendre les Kurdes qui viennent de se rallier à Damas ? Pas plus tard que ce vendredi, le représentant du Rojava (le Kurdistan syrien) en France, Khaled Issa, avertit. Dans une interview au Point, il a évoqué les risques d’une opération turque en Syrie, qui ne fera d’après lui que « renforcer Daech », et a exhorté Paris à œuvrer auprès du Conseil de sécurité de l’ONU pour protéger la « force qui a défait Daech ». Le président Macron pourrait engager la France dans une guerre sans lendemain, en plus d’une crise sociale qui entre dans sa septième semaine

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.