Et la pédophilie au sein de la communauté juive…

Et la pédophilie au sein de la communauté juive… #OPdeathEaters
Publié par COMTENALEZCICHOCKI le 28 AOÛT 2018
Avant-Garde Togolaise et Africaine Peuples Observateurs

Et la pédophilie au sein de la communauté juive…
Ecrit par Pierre-Alain Depauw
amudim-pedophilie-juive.jpg

La pédophilie est un crime abominable qui doit être réprimé avec la plus grande sévérité, cela ne fait aucun doute et il ne doit y avoir à ce sujet aucune exception. Or, si les médias dominants occidentaux ne manquent pas une occasion de faire leurs gros titres au sujet d’affaires de pédophilie impliquant des clercs catholiques, quitte à entretenir une confusion des chiffres en mêlant des affaires vieilles de 70 ans avec des dossiers actuels, ces mêmes médias dominants se font particulièrement muets au sujet de l’ampleur des scandales de pédophilie au sein des communautés juives.

Pourtant, il existe un organisme juif, Amudim, dirigé par le rabbin Zvi Gluck, qui traite particulièrement le sujet des abus sexuels pédophiles au sein de la communauté juive ultra-orthodoxe.

PÉTITION Contre l’éducation sexuelle imposée par l’Europe qui vise la légalisation de la pédophile!!! Nous devons TOUS signer cette pétition afin de protéger nos enfants de ces pervers! Signez ici:https://www.change.org/p/oms-contre-l-%C3%A9ducation-sexuelle-impos%C3%A9e-par-l-europe-qui-vise-la-l%C3%A9galisation-de-la-p%C3%A9dophilie?recruiter=41084796&utm_source=share_petition&utm_medium=twitter&utm_campaign=psf_combo_share_message.pacific_abi_gmail_send.variation.pacific_email_copy_en_us_3.control.pacific_email_copy_en_gb_3.control.lightning_share_by_medium.share_by_medium&utm_term=psf_combo_share_abi.pacific_abi_gmail_send.variation.pacific_email_copy_en_us_3.control.pacific_email_copy_en_gb_3.control.lightning_share_by_medium.share_by_medium … ❌Vidéo suite:https://www.youtube.com/watch?v=NjAunurjtvw …

Choléra : Les spécialistes mentent, l’Imam de Telemly vous dit tout

Choléra : Les spécialistes mentent, l’Imam de Telemly vous dit tout

!

Algérie – Tout le matraquage médiatique, spécialistes et experts en renfort, ne servent finalement à rien.

Les conseils, sur l’hygiène pour faire face au Choléra. Sur les différentes façons de rincer ses fruits et légumes. Le nettoyage des mains, de son environnement, à l’eau javellisée. Voire même, l’obligation d’être hospitalisé en cas d’apparition de certains symptômes. Toutes ces recommandations sont caduques et non avenues. Elles ne servent à rien. Voire, on nous ment !

Non, ce n’est ni un épidémiologiste, ni un médecin, ni un spécialiste de la Santé publique qui l’annonce. C’est l’Imam de Telemly qui l’assure : le Choléra est “un don de dieu, car Dieu quand il aime un peuple, il l’accable”. Une bénédiction.

C’est en tout cas ce qu’a affirmé cet érudit en religion. Le représentant de la Mosquée Républicaine Algérienne. Le porte-voix de la plus haute instance chargée des affaires religieuses en Algérie : le département de Monsieur Mohamed Aissa.

Des propos rapportés par la Blogeuse algérienne, Taous Ait Mesghat, sur sa page Facebook. Cette dernière évoque la grande prière du vendredi qui s’est déroulée dans le quartier de Telemly en plein centre de la Capitale. La plus importante des prières, vu qu’elle est précédée d’un prêche et qui rassemble le plus grand nombre de fidèles de la semaine.

7 dattes, une “Rokia” et des “Douâas”
Pour l’Imam converti en épidémiologiste pour l’occasion, la prévention est simple : 7 dattes le matin. Les deux derniers versets de sourate “El Baqara”. Et beaucoup de “Douâas” (invocation) avant le crépuscule. Il poursuit devant des centaines de fidèles, indiquant que le “Traitement” doit se faire “selon les directives de la médecine prophétique”. Soit, beaucoup d’eau bénite avec une “Roqia”.

Et il chute sa brillante intervention via un haut parleur couvant plusieurs rues, ruelles, voire communes de la Capitale, “En cas de décès : dire El Hamdoulah”.

Voilà.

Et qui va garder les vaches ?
Imam est un acteur ayant étudié une discipline et exerçant un métier, prenant, qui demande des années de formations et d’expériences. Son rôle dans la transmission des valeurs, notamment la valeur portant sur l’hygiène, est essentiel. “L’hygiène”, un mot qu’a omis de prononcer l’imam dans son prêche.

Épidémiologiste ou médecin sont d’autres acteurs ayant étudié d’autres disciplines et exerçants des métiers qui demandent tout autant d’années de formations et d’expériences. Des spécialistes qui ont dû intervenir, depuis plusieurs jours, pour parler de l’utilité de l’hygiène. Un sujet qu’ils se sont vus obliger d’aborder, du fait que ceux en charge de la question préfèrent s’immiscer dans des disciplines qui ne sont pas les leurs.

Choléra : Les spécialistes mentent, l’Imam de Telemly vous dit tout !

Sunite-Chiite: arretons de nous diviser Dans la tombe ce qui sera le principal c’est ….. » la ilaha ila allah « ….

Chiite(s), Sunnite(s) : deux courants de l’islam

Chiite(s), Sunnite(s) : deux courants de l’islam Chiites et Sunnites, ces deux mots reviennent régulièrement dans l’actualité concernant le monde musulman. Quelle différence ? Prières, rites ou Achoura, des définitions pour comprendre…

Sunnites et Chiites
Chiites-Sunnites :
La prière chez les chiites
Le rite particulier aux chiites de l’Achoura
Regroupant bientot plus de deux milliards de fidèles, l’Islam est considéré comme une des principales confessions du monde. Elle appartient, avec le Judaïsme et le Christianisme, aux trois religions monothéistes du Livre. Elle base ainsi son enseignement sur le Coran, qui fait autorité auprès de tous les musulmans. , l’Islam a connu une histoire mouvementée et s’est progressivement étendu, depuis son berceau moyen-oriental, au monde entier. Un des événements notables de l’histoire de l’Islam intervient après la mort de l’envoyer d’ALLAH(saw) en 632, la religion se divisant en deux branches : les Chiites et les Sunnites. La différence entre ces deux courants s’exprime notamment au niveau de l’organisation rituelle et de la prière, ou « salât », un des piliers de l’Islam. Pour mieux comprendre leurs spécificités, voici quelques définitions utiles.

En vidéo – Une minute pour comprendre : la rivalité chiites-sunnites

Différence entre Sunnites et Chiites
La mort du prophéte MOHAMED (SAW), le dernier prophète envoyé au etre humains pose un problème de succession. Qui va remplacer le prophéte pour guider la communauté des fidèles ? Deux réponses sont alors apportées. Les Chiites désignent Ali, gendre et cousin du prophéte (SAW), au nom des liens du sang. Les Sunnites, majoritaires, choisissent Abou Bakr, un compagnon du prophète (SAW). En pratique, l’organisation des clergés chiite et sunnite se fonde sur cette division : l’une repose sur l’hérédité du prophète (SAW), l’autre, plus souple, s’appuie sur la communauté des fidèles pour désigner les « guides », les imams.

Chiites : la définition
Minoritaires, concentrés en Irak et en Iran, les Chiites représentent environ 15 % des musulmans. S’ils partagent avec le sunnisme le respect du Coran – la parole de Dieu -, chez les chiites, le clergé est investi d’une très forte autorité, puisqu’il permet une véritable médiation avec l’autorité de Dieu. Lui-même divisé en courants, le chiisme s’appuie notamment sur le culte des douze imams, les successeurs spirituels du prophéte.

Sunnites : la définition
Les sunnites constituent le courant majoritaire de l’islam et regroupent aujourd’hui environ 85 % des musulmans. Tout comme pour les chiites, la croyance des sunnites se fonde sur le Coran, mais également sur la fidélité à la Sunna, qui constitue pour eux la seconde source écrite de la foi et de la loi musulmane. Recueillis dans les Hadith, les paroles et les gestes du prophéte (SAW) sont transmis par ses compagnons dans la Sunna, qui sert de modèle aux Sunnites.

La prière chez les chiites
Chez les sunnites comme chez les chiites, il est obligatoire d’accomplir cinq prières par jour, mais des différences existent dans l’accomplissement de la prière. Lors des ablutions, les chiites considèrent qu’il n’est pas nécessaire de se laver l’intérieur des oreilles. Pendant la prière, les mains peuvent être laissées pendantes sur le côté en position debout. Les chiites utilisent également une tablette de terre pour recevoir leur front lorsqu’ils se prosternent.

Le rite particulier aux chiites de l’Achoura
Les chiites se distinguent par l’accomplissement du rite de l’Achoura : la commémoration du massacre de l’imam Hossein, le petit-fils du prophète, à Karbala,en guise de commémoration, les musulmans chiites pratiquent l’autoflagellation……

Le ministre de la Santé, Mokhtar Hasbellaoui, s’est engagé ce dimanche le 26 Août à éradiquer l’épidémie de choléra, « dans les trois prochains jours ». Délai : 29 Août 2018