Horreur, peur de la propagation? les citoyens mécontents

Ni l’Etat ni les médias,ni les citoyens(e) n’ont joué leur rôle convenablement . Pis, cette épidémie a donné lieu à une large campagne de dénonciation de la saleté et de l’amoncellement des déchets ménagers dans nos villes…L’Avenir est mal barré…on recule d’année en année

Choléra et quête de scoop : des médias sans scrupule

Hôpital médias

Choléra ? Elle court, elle court la rumeur. 

 Certains médias ont relayé des rumeurs lancées sur les réseaux sociaux selon lesquelles des instructions auraient été données dans les aéroports de plusieurs pays aux fins de contrôler l’état de santé des voyageurs algériens avant de les autoriser à rentrer dans le pays. Ces informations sont de la pure intox et rien de tel n’a été décidé par aucun Etat étranger.

L’apparition du choléra suite à la consommation d’une eau contaminée à Tipasa, selon les dernières informations fournies par les autorités sanitaires, a révélé une défaillance grave en matière de communication. La gestion de ce volet sensible dans ce genre de situation a été laissée au libre arbitre des médias et des internautes qui ont, par leurs maladresses, créé un mouvement de panique chez les citoyens. Ces derniers, mal informés, ont adopté des attitudes en dépit du bon sens, boudant les fruits et légumes, achetant l’eau en bouteilles par fardeaux entiers jusqu’à créer une pénurie et encourager la spéculation et se faisant le relais des nombreuses fausses informations lues ici et là.

Ni l’Etat ni les médias n’ont joué leur rôle convenablement depuis le début. Pis, cette épidémie a donné lieu à une large campagne de dénonciation de la saleté et de l’amoncellement des déchets ménagers dans nos villes, faisant croire à une prise de conscience générale face à ce phénomène de santé publique, alors qu’il n’en est rien. Aucune mesure concrète n’a été prise par les autorités – complètement dépassées face à l’ampleur des dégâts – pour mettre en place un plan sérieux qui redonne à nos villes leur lustre d’antan, alors que les citoyens indisciplinés continuent de faire preuve du même incivisme en toute impunité.

 

Tipasa: La source de Sidi El Kebir à l’origine du choléra ! La source de Sidi El Kebir à l’origine du choléra ! Désormais, l’origine du choléra qui est apparu ces derniers jours et qui a semé la panique dans plusieurs wilayas du pays est connue. En effet, le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière a affirmé samedi que la source d’eau de Sidi El Kebir (Tipasa) est à l’origine…

fcad53f7a2916cecef9c665384a8af2858221eb0bacd908d54ae0cf76007ab7b_624x210
Tipasa: La source de Sidi El Kebir à l'origine du choléra !

Tipasa: La source de Sidi El Kebir à l’origine du choléra !

Désormais, l’origine du choléra qui est apparu ces derniers jours et qui a semé la panique dans plusieurs wilayas du pays est connue. En effet, le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière a affirmé samedi que la source d’eau  de Sidi El Kebir (Tipasa) est à l’origine…

Choléra : deuxième décès confirmé et 117 cas recensés à l’hôpital de Boufarik

Choléra : deuxième décès confirmé et 117 cas recensés à l’hôpital de Boufarik

  • facebook-logo

Un deuxième décès provoqué par le choléra a été annoncé ce samedi Réda Darbouche, directeur de l’hôpital de Boufarik où le décès a eu lieu hier vendredi.

La patiente décédée du choléra était atteinte d’autres pathologies qui ont compliqué son traitement, selon le directeur de l’établissement qui a également indiqué que l’atteinte de la défunte patiente par le vibrion a été confirmée après analyse par l’Institut Pasteur d’Alger.

Le nombre de patients atteints de choléra pris en charge par l’hôpital de Boufarik est de 117, dont 57 femmes, 28 hommes et 32 enfants, selon M. Darbouche.

« Nous avons enregistré la sortie de 29 patients qui ont été négatifs après avoir été soulagés par le traitement qu’ils ont reçu », a annoncé le directeur de l’hôpital qui s’attend à d’autres sorties de patients pour ce samedi.

« Nous attendons les résultats qui sortiront aujourd’hui pour annoncer la sortie d’autres malades, nous avons 11 patients qui n’ont plus de diarrhée sauf quelques cas dont des personnes âgées qui ont d’autres pathologies qui retardent leur rétablissement », a indiqué M. Darbouche.