Nouvelle technologie opératoire sur l’épilepsie testée avec succès au CHUV

Nouvelle technologie opératoire sur l’épilepsie testée avec succès au CHUV

Par rapport à une chirurgie classique, la durée du séjour hospitalier est raccourcie après une opération de thermo-ablation. (image d'illustration)
Par rapport à une chirurgie classique, la durée du séjour hospitalier est raccourcie après une opération de thermo-ablation. (image d’illustration) [Laurent Gillieron – Keystone]
En première européenne, le CHUV à Lausanne a traité une patiente souffrant d’épilepsie en brûlant la région cérébrale responsable des crises grâce à une fibre laser. L’opération, dite de thermo-ablation, s’est bien déroulée et la patiente se porte bien.

Réalisée par la professeure Jocelyne Bloch, spécialisée en neurochirurgie stéréotaxique et fonctionnelle, l’opération a eu lieu début août. Elle consiste à implanter précisément une sonde laser au centre d’un foyer épileptique.

Une fois en place, la sonde délivre de l’énergie de façon à augmenter la température de manière bien délimitée et à détruire la zone cérébrale malade.

Période d’observation

« Cette intervention est indiquée chez des patients présentant une épilepsie résistante aux médicaments et dont le foyer causant les crises a été clairement identifié », a expliqué le professeur Philippe Ryvlin, chef du Département des neurosciences cliniques du CHUV.

Par rapport à une chirurgie classique, la durée du séjour hospitalier se voit raccourcie. La patiente est rentrée chez elle et se porte bien. On ne peut toutefois pas encore dire si elle est guérie. Il faut attendre quelques semaines pour savoir si elle va de nouveau être en proie à des crises d’épilepsie.

ats/kkub

Publié à 15:26 – modifié à 16:40

Première européenne

La technologie de la thermo-ablation vient d’être homologuée comme dispositif médical par l’Union européenne et la Suisse. Le CHUV est le premier hôpital européen à l’avoir utilisée.

Tizi Ouzou : libération d’un commerçant séquestré et arrestation de ses ravisseurs

Tizi Ouzou : libération d’un commerçant séquestré et arrestation de ses ravisseurs

séquestré

L’enquête a été déclenchée suite à une plainte déposée par le père de la victime. D. R.

Une personne séquestrée a été libéré et les deux auteurs de l’enlèvement arrêtés, samedi soir, dans la ville de Draâ Ben Khedda (11 km à l’ouest de Tizi-Ouzou), indique un communiqué de la sûreté de wilaya, rapporte l’agence de presse officielle APS.

La personne enlevée, commerçant de son état, a été contactée par ses ravisseurs, avec qui il était en affaire, peu avant leur forfait. Alerté par le père de la victime vers 18h30, les forces de police de la sûreté de daïra de Draâ Ben Khedda ont immédiatement entrepris des recherches qui ont permis sa libération, sain et sauf, et l’arrestation de ses ravisseurs au centre-ville de Draâ Ben Khedda vers 22h.

Selon les éléments de l’enquête, les deux individus ont recouru à ce procédé pour recouvrer une somme d’argent que le commerçant leur devait suite à une transaction commerciale, indique le communiqué.

Présentés au parquet de Tizi Ouzou dimanche, ils ont été condamnés à une peine de six mois de prison.