Seul.e dans la pièce

Le SEUM Collectif

BnD9te1-1050x668

Partie 1

[ce texte contient des descriptions détaillées de propos et d’insultes à caractère raciste]

En tant que racisé.e, nous avons tout.e.s et tous vécu ce moment de gêne terrible, lorsque des proches, des ami.e.s blanc.he.s oublient qu’on est racisé.e, ou en font une donnée secondaire et négligeable. Souvent, c’est sur le ton de la blague, de la plaisanterie raciste, ou de l’affirmation sentencieuse d’ordre universel qui s’applique à toutes et tous, sauf par miracle à l’interlocuteur.ice qu’on a en face de soi. « les arabes sont comme ci ou comme ça… mais TOI c’est pas pareil » : je n’ai jamais compris par quel raisonnement tortueux les racisé.e.s en général pouvaient avoir la panoplie intégrale des vices chevillés au corps, mais échapper tous et toutes dans le même temps à cette condamnation morale dès lors que les blanc.he.s les avaient sous les yeux.

J’ai beaucoup vécu avec des blanc.he.s. Je pourrais donner…

Voir l’article original 4 080 mots de plus

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.