Loin de moi l’idée de critiquer ces mesures contre l’ harcèlement de rue et autres,ces mesures inspirées de la charî’a. Ceci dit, promulguer cette loi tout en promouvant la débauche (pédopholie…homosexuel… gay pride, bi et trans …théorie du genre etc…la liste serai trop longue pour citer tous ces malades…Par contre vous combattez la pudeur féminine à tous les niveaux (voile,foulard, vie social, à l’ecole dans les universités etc…), ces attaques contre la pudeur,c’est juste de la schizophrénie castratrice de féministe névrosée et tout le reste de malades goysés qui suit ….

DjiP4V5XsAAP57r

 

 

À nos martyrs de l’ANP, notre glorieuse armée, tombés cette semaine au champ d’honneur face au terrorisme

Algérie Résistance

To our martyrs of the NPA, our glorious army,

fallen on the field of honor against terrorism this week

armee-algerienne

La glorieuse ANP. DR.

In the mountains of the Skikda region, men of the glorious NPA (National People’s Army) are currently fighting valiantly against terrorists in terrible conditions. We have lost men, fallen in the prime of life, but we will not lose our country. The blood of these young men has watered our land and has given a lesson of courage to all. Their sacrifice is a song that resonates in eternity, that of resistance to terrorist barbarism and to those who finance and support it. The courage of our brave soldiers brings down the filthy beast, which feeds on the cowardice of the traitors. What is the worth of words in the face of the martyrdom of these young soldiers who died for their motherland? Although my heart is…

Voir l’article original 320 mots de plus

On passe en revue les aliments à privilégier les jours caniculaires.

FOOD – Pastèque, melon, concombre, tomate… On vous passe en revue les aliments à privilégier les jours caniculaires.

En période de forte chaleur, l’appétit à tendance à diminuer et l’organisme fonctionne différemment. En effet, quand le corps combat les trop hautes températures, il perd davantage d’eau et de sels minéraux. C’est pour cette raison qu’il est important de boire suffisamment (avant même d’avoir soif) et de privilégier une alimentation adaptée.Afin de se réhydrater convenablement, on privilégie des aliments sains et gorgés d’eau. On évite au contraire les aliments lourds tel que la viande ou le poisson (riches en protéines, ils sont plus difficiles à digérer). La chaleur émet également un effet sur la digestion qui se fait plus longue, d’où la nécessité de faire une courte sieste après le déjeuner notamment.

La pastèque. Riche en eau, elle est pour cette raison fortement appréciée dans certains pays du Sud. Elle permet ainsi au corps de s’hydrater correctement et de combattre la chaleur avec plus d’efficacité. Elle apaise également les effets sanitaires néfastes dus à la canicule tel que l’assèchement de la gorge qui peut devenir douloureuse ou encore la fièvre.

Le melon. Il est l’un des légumes les moins caloriques : on compte 34 calories pour 100 grammes. En effet, il est particulièrement riche en eau (90 % de sa composition), contre seulement 10 % de sucre. Il est également riche en vitamine A et s’avère être, en ce sens, très bénéfique pour la peau. Il permet aussi de limiter l’apparition de cholestérol et d’apaiser l’hypertension.

La tomate. Composée de 95 % d’eau, elle calme la soif excessive et réhydrate le corps rapidement. De plus, elle contient du lycopène et du bêtacarotène, soit des antioxydants qui peuvent prévenir l’apparition de cancers tel que les maladies cardiovasculaires. Elle est également très bonne pour la ligne et permet de lutter contre la perte d’appétit due à la chaleur.

Le concombre. Dû à sa texture croquante, le concombre a un indice de satiété élevé. Quand on en mange en entrée, on mange moins ensuite, ce qui permet de favoriser un repas léger et donc une digestion plus facile, d’autant qu’il contient beaucoup de fibres. Enfin, comme ses compagnons, il est particulièrement riche en eau (il fait partie de la famille de la pastèque).

Les agrumes. Citron, orange, pamplemousse… Désaltérants instantanés, leur consommation est fortement recommandée en cas de forte chaleur. Acides, ils sont très peu caloriques et sont riches en fibres. Ils contiennent aussi de la vitamine D, ce qui leur permet de s’imposer comme des alliés minceur (ils luttent contre la cellulite).

La salade. Tous les types de salades sont concernés. En effet, elles détiennent de nombreux atouts pour lutter efficacement contre la chaleur : elles sont amères et permettent de détoxifier le système digestif (la digestion, étant plus difficile, fatigue beaucoup quand il fait chaud). Enfin, elle est très peu calorique mais aussi riche en calcium et en fibres.

Bébé remis dans une boîte en carton à Oran : les autorités réagissent mollement….Ce qui veut dire aucune poursuite…..

Bébé remis dans une boîte en carton à Oran : les autorités réagissent

Capture vidéo : Corps d'un bébé rendu à son père dans une boîte de carton

 

La Direction générale de la santé et de la population a déclenché une enquête suite au scandale suscité par l’affaire du bébé mort-né remis à son père dans une boîte en carton au niveau de l’Établissement hospitalier universitaire 1er novembre d’Oran.

L’enquête en question a été clôturée sans infliger de sanction audit établissement de santé, a indiqué hier mardi l’agence de presse officielle APS. « il s’agit d’une affaire qui a été gonflée par les réseaux sociaux »  a déclaré Youcef Boukhari, chargé de communication de la Direction de la santé et de la population de la wilaya d’Oran, où se sont déroulés les faits.

Le même responsable a également estimé que l’enquête – menée conjointement par des éléments de la Direction générale et de la Direction locale de la santé et de la population – « a remis l’histoire dans son contexte, dont la vidéo l’a complètement sortie ». « Les vidéos de la caméra de surveillance dévoilent que [le père]  a volontairement provoqué les employés de la morgue, proférant des insultes, ce qui explique, une certaine agressivité de leur part » a-t-il ajouté.

Le Dr.Mohamed Mansouri, directeur général de l’EHU d’Oran a pour sa part déclaré que « le transfert des bébés décédés de la maternité à la morgue dans des caisses en carton – des boîtes de médicaments en général – s’explique par un souci de discrétion, car porter un bébé mort, enveloppé dans un linceul ou mis dans un cercueil, peut choquer les mamans qui viennent accoucher ».

Pour rappel, cette affaire qui a débuté par la publication d’une vidéo sur les réseaux sociaux il y a quelques jours avait suscité l’émotion et l’indignation des internautes en Algérie.

la politique se réduit désormais à une «politique de communication». Le divertissement et les débats télévisés rythment la vie politique. La démocratie représentative se réduit effectivement à une simple représentation.

La mort de la politique   (suite)

Parlement, politique, capital

Les Parlements nationaux européens ont été dessaisis de leurs prérogatives législatives au profit du Parlement de l’UE. D. R.

 M K – Le dépérissement de la politique a transformé la nature du Parlement. Autrefois, lieu d’affrontements entre les multiples fractions de la bourgeoisie, mais surtout de négociations entre le capital et le travail, le Parlement a perdu toute sa force politique. Même les fractions bourgeoises parlementaires sont incapables d’infléchir l’action de l’Etat. La domination réelle du capital a réduit le Parlement à la portion congrue, à une simple chambre d’enregistrement. En Europe par exemple, les Parlements nationaux ont été dessaisis de leurs prérogatives législatives au profit du grand Parlement européen dominé par le capital apatride. C’est dans cette enceinte extra territoriale, au travers des commissions missionnées par le capital, que s’affrontent les différentes fractions capitalistes.

Aussi longtemps que le capitalisme, par son insuffisant développement, n’avait pas unifié la société, d’autres modes de communauté permettaient de parfaire les liens entre les hommes. Mais dès lors qu’il a détruit tous les autres modes de production, unifiant la société planétaire dans une communauté entièrement soumise aux catégories marchandes, toute son inhumanité se dévoile. C’est la terrible réalité du monde capitaliste contemporain parvenu à son ultime stade suprême de domination totalitaire de la société. Aujourd’hui, le capital est nu. Il ne peut se draper d’idéologies humanitaires des anciennes sociétés humaines traditionnelles décimées. Celles-ci ont longtemps contenu sa rapacité meurtrière, assuré leur rôle de cohésion sociale par leurs valeurs traditionnelles de solidarité.

Ere du vide politique : politique spectacle

Au terme de notre étude, on peut affirmer que la société américaine permet d’observer les évolutions qui traversent l’ensemble de la civilisation marchande à l’échelle de la majorité des pays. L’atomisation des individus et la colonisation de nos vies quotidiennes par le capitalisme ne cessent de se renforcer. La mascarade des élections tourne à vide. La «démocratie» est une façade. En vrai, la démocratie est corsetée par les marchés, ligotée par le capital. De surcroît, il ne faut pas perdre de vue la nature de classe de l’Etat. De même la nature de classe de ses représentants. Car, l’Etat n’est pas une abstraction métaphysique, mais constitue un véritable corps politique et militaire, matérialisé par un personnel bourgeois œuvrant loyalement et fidèlement au service de sa majesté le capital.

Dans tous les pays, l’Etat est gouverné par les classes dirigeantes. Les hommes politiques, les banquiers et les patrons appartiennent tous à la même classe : la bourgeoisie. Souvent, ils ont grandi dans les mêmes quartiers, fréquenté les mêmes écoles, les mêmes prestigieuses universités, les mêmes partis politiques, les mêmes espaces de sociabilité bourgeois. Si la politique sature l’espace médiatique, en revanche l’espace médiatique ne structure aucune politique. Les médias sont les agents de communication du capital.

A l’instar des Etats-Unis pionniers en la matière, la politique se réduit désormais à une «politique de communication». Le divertissement et les débats télévisés rythment la vie politique. La démocratie représentative se réduit effectivement à une simple représentation. Le débat politique devient particulièrement médiocre et se focalise sur le dérisoire. Le projet politique disparaît au profit d’un produit marketing. Car tous les partis n’ont qu’un programme politique à présenter et à défendre : celui du capital. Même les partis de «gauche» ne sont plus des partis socialistes avec une base de prolétaires. Au contraire, ces partis sont devenus de véritables appareils de bureaucrates et de professionnels de la politique issus de la petite bourgeoisie. D’ailleurs, ils ne se présentent pas comme socialistes, mais comme les meilleurs gestionnaires du capital face aux excès de la droite. Les idées utopistes et révolutionnaires sont désormais congédiées pour se plier au réalisme froid de la gestion du capital. Leur politique consiste à associer à la gestion du système capitaliste les nouvelles couches moyennes intellectuelles et techniciennes. La bourgeoisie évolue. Et une petite bourgeoisie intellectuelle émerge. Les dirigeants du pays doivent donc être à l’image de ses nouvelles classes sociales.

Pour ce qui est de l’Algérie, elle est engagée dans le même processus de politique spectacle, ponctué parfois de politique spectrale où la mort gouverne le pays. Particulièrement vrai en cette période de crise systémique du capitalisme. Dans ce sens, les partis apparaissent comme de parfaits conservateurs. Ils font l’apologie de la «modernisation» du capitalisme. Il faut dénoncer ces fausses alternances qui ne modifient pas les structures du capitalisme. Ni le pouvoir comprador algérien ni les partis «d’opposition» inféodés au système rentier ne peuvent apporter une solution politique salvatrice à la crise économique actuelle. Aujourd’hui, la chute vertigineuse du prix du pétrole, longtemps source des financements des politiques de largesses sociales, s’est traduite par l’application d’une politique d’austérité digne des années sombres du programme d’ajustement structurel imposé par le FMI à un grand nombre de pays sous-développés. Cette politique de la baisse drastique de tous les budgets sociaux.

Actuellement, l’Etat algérien, comme tous les Etats capitalistes en crise, tel un boucher dans l’abattoir, s’applique à opérer sur le corps social une sanglante politique d’éviscération des primordiales et vitales dispositions sociales, sur fond d’une répression implacable des travailleurs en lutte pour résister à la politique d’équarrissage sociale infligée à toutes les masses populaires algériennes.

En dépit de tous les obstacles et difficultés imposés par l’Etat, les classes populaires algériennes manifestent fréquemment leur opposition contre les mesures de paupérisation sociale générale imposées par le pouvoir. De toute évidence, il faut procéder à une critique radicale de la politique. Il faut rejeter la critique moralisante pour privilégier une analyse de classe. Les politiciens s’attachent à ce que tout change dans la continuité pour que rien ne change. Aucune forme d’émancipation sociale ne peut passer par les institutions politiques dominantes. Seule une politique émancipatrice et anticapitaliste en rupture avec le fétichisme de la marchandise doit guider l’action politique vers la transformation de la société

Les institutions supposées neutres et les illusions électoralistes nourrissent le discours du fatalisme politique. Cette idéologie du défaitisme moderne vise à éradiquer tout projet de société alternative. La rupture avec le capitalisme est désormais assimilée au totalitarisme, un concept creux devenu à la mode. Surtout, l’ordre social n’est plus qualifié de capitaliste. Avec la novlangue, on dit plutôt libéralisme. Dès lors, ceux qui s’en prennent au capitalisme sont taxés d’archaïsme.

Malgré les différents programmes électoraux, tous les partis politiques algériens proposent de rester dans le cadre de l’ordre existant. Avec la crise économique, l’Etat ne peut être que le gestionnaire du désastre capitaliste. Aujourd’hui, en Algérie comme dans tous les pays, tous les gouvernements se contentent de gérer le capitalisme. Et aucun parti prétendument «d’opposition» ne peut apporter de solution dans le cadre du maintien de l’ordre social dominant existant.

Depuis la crise économique de 2008, tous les Etats sont réduits à gérer des politiques d’austérité. Dans un contexte de chômage de masse et de misère, dans de nombreux pays, l’Etat aiguise sa fonction de maintien de l’ordre. Il excelle en matière sécuritaire. C’est l’unique domaine où sa compétence demeure extraordinairement efficace. Où il investit sans compter dans le recrutement du personnel et l’équipement répressifs. En effet, les politiques libérales d’austérité s’accompagnent d’un renforcement de la répression et de l’Etat policier. L’Etat de droit, censé garantir quelques libertés, se transforme dans de nombreux pays en état d’exception permanent, à l’exemple de la France où l’état d’urgence est imposé depuis 2015. Ce dispositif répressif est accompagné de mesures de fichages, d’assignations à résidence, d’interdictions de manifestations, voire de violences policières. Sous couvert d’antiterrorisme, partout l’Etat use d’une politique de répressions des luttes sociales, voire de criminalisation de la lutte sociale.

Le changement social ne passe pas par l’Etat mais par une rupture avec les institutions, la représentation, la délégation pour inventer de nouvelles formes d’interventions directes. Pour preuve : même les choix électoraux les plus audacieux se révèlent impuissants. En Grèce, le parti d’extrême gauche Syriza a accédé au pouvoir. Pourtant, le nouveau gouvernement applique les mêmes mesures d’austérité que ses prédécesseurs. En France, une nouvelle équipe dirigeante constituée de mercenaires sans attache politique traditionnelle aux partis classiques a été hissée au pouvoir pour mener une véritable guerre de classe contre les masses populaires. Cette forme de gouvernement bonapartiste se veut au-dessus des partis, mais en vrai il est au service d’une partie de la population, celle liée au capital : la bourgeoisie.

Conclusion

Ainsi, avec la disparition des modes de production précapitalistes, les hommes politiques sont totalement intégrés au capital. Avec l’effacement de la scène historique de toutes les classes issues des anciens modes de production, la vie politique s’est vidée de sa substance. Ne demeurent en présence, en activité, que le capital et le prolétariat. Et entre eux, pas de négociations possibles.

De cette confrontation frontale (sans médiation), on peut dire que soit le prolétariat est ravalé au niveau de simple classe salariée soumise, et ses intérêts se confondent alors avec ceux du capital total (telle est la situation actuelle), soit ce statut salarié entre en crise et menace le capital dans son existence même, et il est alors contraint à la destruction des rapports de production capitalistes, car ceux-ci ne permettent plus sa survie matérielle.

M. K.

La souveraineté de  » ces pays  » s’est réduite comme une peau de chagrin en contrepartie de maigres royalties.

Pays à vendre

corruption potentats

De nombreux pays ont vu leur avenir compromis par des choix irrationnels. D. R.

 Rabah Toubal – A cause de potentats, que le pouvoir absolu a rendu fous à lier, des pays d’Europe, d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine ont été détruits complètement ou partiellement et d’autres ont vu leur avenir être irréversiblement compromis par des choix politiques, économiques et sociaux irrationnels, qui ont généré des maux et fléaux sociaux. Ces derniers ont miné la cohésion de ces pays et rendu vaine toute tentative de progresser ou d’améliorer durablement les conditions de vie de leurs peuples.

De concessions, pour de nombreuses années, à des puissances étrangères pour l’exploitation de ressources naturelles non renouvelables ou d’infrastructures stratégiques à l’ouverture de zones franches, où la loi nationale est quasi absente, à l’octroi de milliers d’hectares de terres arables et d’infrastructures hydrauliques à des pays ou établissements étrangers, la souveraineté de ces pays s’est réduite comme une peau de chagrin en contrepartie de maigres royalties.

Même les acquis obtenus, de guerre lasse, à l’ombre du monde bipolaire, en place entre 1945 et 1990, grâce à la fois aux revendications de la classe ouvrière au sein même des pays capitalistes et à l’activisme de pays du tiers-monde, sur les plans international et régional, comme le groupe des 77, le Mouvement des pays non-alignés, l’Organisation de l’unité africaine, la Ligue des Etats arabes ou l’Organisation de la conférence islamique, entre autres, ont été remis en cause par de nouveaux instruments de «coopération» internationale, imposés par les pays capitalistes.

En tout état de cause, si d’aventure les dirigeants de ces pays, physiquement détruits ou en banqueroute économique, venaient à douter de leur impopularité, elle leur est souvent rappelée par leurs ressortissants lors des visites de leurs homologues des pays occidentaux, implorés de leur délivrer des visas pour aller s’installer, eux et leurs familles, dans ces pays.

Même les propres enfants des dirigeants autoproclamés, par la force et la fraude massive, de ces pays faillis sont victimes de leurs échecs retentissants.

Certes, certains ont pu être «casés» par leurs parents dans les services publics administratifs, économiques ou militaires de leurs pays respectifs. Mais d’autres n’ont pu être placés dans des entreprises étrangères, établies dans leurs pays ou à l’étranger, que grâce au «pacquage» d’avantages matériels et immatériels inclus dans les négociations des différents contrats avec ces entreprises motivées par l’appât du gain facile.

R. T.

Le rein de la discorde….Pour ce qui concerne le don d’organes, le respect du consentement suppose de ne pas prélever une personne qui n’a pas consenti au prélèvement de ses organes. Le non-respect du consentement est puni de sept ans d’emprisonnement et d’une amende pouvant aller jusqu’à 100000 euros  (suivant la Loi dans certains pays)

                 (Pour ce qui concerne le don d’organes, le respect du consentement suppose de ne pas prélever une personne qui n’a pas consenti au prélèvement de ses organes. Le non-respect du consentement est puni de sept ans d’emprisonnement et d’une amende pouvant aller jusqu’à 100000 euros )

Tunisie ressortissante

La justice tunisienne devra trancher entre la ressortissante algérienne et son médecin tunisien. 

 Une ressortissante algérienne a intenté un procès aux responsables d’une clinique tunisienne où elle vient de subir une opération chirurgicale. Partie en Tunisie pour se faire soigner dans une des nombreuses cliniques privées qui multiplient les publicités sur les chaînes de télévision algériennes, la patiente apprend qu’elle a subi une ablation du rein, sans son consentement, alors qu’elle était soignée pour une autre maladie.

Intervenant sur des médias algériens, la ressortissante algérienne accuse son médecin et la clinique d’avoir abusé d’elle et d’avoir effectué l’ablation pour des raisons mercantiles. Ce à quoi le médecin tunisien répond que la décision de retirer le rein en question est due à une nécessité médicale et n’est aucunement motivée par un quelconque trafic d’organes.

Le rein aurait été détruit, selon la clinique tunisienne, mais la patiente algérienne rejette cette version et reproche à son médecin de ne pas avoir demandé son autorisation au préalable.

Selon des médias tunisiens, le médecin incriminé a, lui aussi, décidé de porter plainte contre sa patiente pour «diffamation et diffusion de fausses informations et insultes publiques à travers les médias». Le médecin a été accusé d’«escroquerie», de «vol d’organe humain» et d’«exposition des données personnelles» de sa patiente à son insu.

L’avocat du chirurgien affirme que la patiente algérienne «a signé un engagement» avant le déroulement de l’opération. La patiente aurait-elle apposé sa signature sur un document sans l’avoir lu.La ^lus part des  cliniques, (et méme des hotels)toutes ces grosses affaires importante sont  la proprieté des juifs et seul le gérant qui n’a vraiment pas le pouvoir puisque les actionnaires majoritaires sont juifs de Tunisie installés en France ou bien des israeliens tout simplement. Ils y a des cliques qui font des implant de dentaires, des implants de cheveux, de la churirgie esthetique mais à vos risque et péril, car s’il y a un problemes, vous n’êtes pas assurés.

HLBM

Bahlouli Lakhdar soutien et participe au HIRAK

JEMINFORMETV.COM

UN ŒIL SUR LE WEB

LES HIRAKIENS DE LA DIASPORA ALGERIENNE

Bahlouli Lakhdar soutien et participe au HIRAK

Pro Fide Catholica

Le site de Laurent Glauzy

L'Ours géopolitique

Le fond de l'air est géopolitique

Youssef Hindi

Géopolitique, Histoire des Religions

Mes petites économies

Les finances personnelles au quotidien

CAMPAGNE BDS FRANCE MONTPELLIER

UNE SOLIDARITÉ INTERNATIONALE EFFICACE AVEC LA LUTTE PALESTINIENNE POUR LES DROITS S’ÉCRIT : B. D. S. !" Comité National BDS Palestinien (BNC) 10 juillet 2014.

Kalimate - Blog féministe

WORDS FOR A BETTER WORLD

Les miscellanées d'Usva

Chroniques littéraires sans frontières

Journal d'un #antifa (parmi d'autres)

les successeurs des fascistes d'hier arriveront à vous convaincre que les antifascistes d’aujourd’hui sont vos ennemis

Chez Moi Chez Vous

Enhancing your Parisian experience

Buzzles

La pièce d'info qui vous manque

histoireetsociete

dieu me pardonne c'est son métier...

Aphadolie

News Worldwide

Ma Revue De Presse DZ

Parlons-en ! L’Actu Algérienne, Mais pas que...

Le SEUM Collectif

Lutte contre les oppressions. Si on gagne, tant mieux.

wakongo.wordpress.com/

NUNI KU DUMUK' KU BIK LUSSAL'

JEMINFORMETV.COM

UN ŒIL SUR LE WEB

LES HIRAKIENS DE LA DIASPORA ALGERIENNE

Bahlouli Lakhdar soutien et participe au HIRAK

Pro Fide Catholica

Le site de Laurent Glauzy

L'Ours géopolitique

Le fond de l'air est géopolitique

Youssef Hindi

Géopolitique, Histoire des Religions

Mes petites économies

Les finances personnelles au quotidien

CAMPAGNE BDS FRANCE MONTPELLIER

UNE SOLIDARITÉ INTERNATIONALE EFFICACE AVEC LA LUTTE PALESTINIENNE POUR LES DROITS S’ÉCRIT : B. D. S. !" Comité National BDS Palestinien (BNC) 10 juillet 2014.

Kalimate - Blog féministe

WORDS FOR A BETTER WORLD

Les miscellanées d'Usva

Chroniques littéraires sans frontières

Journal d'un #antifa (parmi d'autres)

les successeurs des fascistes d'hier arriveront à vous convaincre que les antifascistes d’aujourd’hui sont vos ennemis

Chez Moi Chez Vous

Enhancing your Parisian experience

Buzzles

La pièce d'info qui vous manque

histoireetsociete

dieu me pardonne c'est son métier...

Aphadolie

News Worldwide

Ma Revue De Presse DZ

Parlons-en ! L’Actu Algérienne, Mais pas que...

Le SEUM Collectif

Lutte contre les oppressions. Si on gagne, tant mieux.

wakongo.wordpress.com/

NUNI KU DUMUK' KU BIK LUSSAL'

JEMINFORMETV.COM

UN ŒIL SUR LE WEB

LES HIRAKIENS DE LA DIASPORA ALGERIENNE

Bahlouli Lakhdar soutien et participe au HIRAK

Pro Fide Catholica

Le site de Laurent Glauzy

L'Ours géopolitique

Le fond de l'air est géopolitique

Youssef Hindi

Géopolitique, Histoire des Religions

Mes petites économies

Les finances personnelles au quotidien

CAMPAGNE BDS FRANCE MONTPELLIER

UNE SOLIDARITÉ INTERNATIONALE EFFICACE AVEC LA LUTTE PALESTINIENNE POUR LES DROITS S’ÉCRIT : B. D. S. !" Comité National BDS Palestinien (BNC) 10 juillet 2014.

Kalimate - Blog féministe

WORDS FOR A BETTER WORLD

Les miscellanées d'Usva

Chroniques littéraires sans frontières

Journal d'un #antifa (parmi d'autres)

les successeurs des fascistes d'hier arriveront à vous convaincre que les antifascistes d’aujourd’hui sont vos ennemis

Chez Moi Chez Vous

Enhancing your Parisian experience

Buzzles

La pièce d'info qui vous manque

histoireetsociete

dieu me pardonne c'est son métier...

Aphadolie

News Worldwide

Ma Revue De Presse DZ

Parlons-en ! L’Actu Algérienne, Mais pas que...

Le SEUM Collectif

Lutte contre les oppressions. Si on gagne, tant mieux.

wakongo.wordpress.com/

NUNI KU DUMUK' KU BIK LUSSAL'