Le documentaire de l’éminent journaliste Kamal Mayouf, « La Brigade des Martyrs » du Stade Africain Sétifien (Partie I) — Salimsellami’s Blog

الفيلم الوثائقي للصحفي المتميز كمال معيوف « كتيبة الشهداء » الخاص بالملعب الافريقي الجزء الأول)[face via Le documentaire de l’éminent journaliste Kamal Mayouf, « La Brigade des Martyrs » du Stade Africain Sétifien (Partie I) — Salimsellami’s Blog Continuer de lire Le documentaire de l’éminent journaliste Kamal Mayouf, « La Brigade des Martyrs » du Stade Africain Sétifien (Partie I) — Salimsellami’s Blog

Tous les goyms comme un seul homme contre Macron….Les présidents français Emmanuel Macron et russe Vladimir Poutine ont mis l’accent sur les « aspects humanitaires dans le règlement du conflit syrien….çà ne plait pas à tout le monde

contre Macron pour une banale affaire de barbouzes                                                                         Chargement d’aide humanitaire à destination de la Syrie à bord d’un Antonov russe le 20 juillet à Châteauroux © Alain JOCARD / AFP … Continuer de lire Tous les goyms comme un seul homme contre Macron….Les présidents français Emmanuel Macron et russe Vladimir Poutine ont mis l’accent sur les « aspects humanitaires dans le règlement du conflit syrien….çà ne plait pas à tout le monde

Qui a décidé d’attaquer Macron

Qui a décidé d’attaquer Macron ? » Mes chères impertinentes, mes chers impertinents, Je le précise d’entrée de jeu dans tous mes articles, histoire de mettre les choses au clair une bonne fois pour toutes. Si j’appelle Glandsident notre président et la Glandsidence de la République, la présidence du même nom, c’est parce que sa Seigneurie du Palais ne nous laisse pas le choix, à … Continuer de lire Qui a décidé d’attaquer Macron

Condamnation amplement mérité…..

Deux années de prison ferme contre le militant de la cause berbère Salim Yezza Salim Yezza a été jugé par le tribunal de Ghardaïa. – Deux années de prison ferme et 100 000 DA d’amende ont été requis contre le militant de la cause berbère Salim Yezza, lors du procès qui s’est tenu aujourd’hui au tribunal de Ghardaïa. Le collectif d’avocats de la défense a plaidé pour … Continuer de lire Condamnation amplement mérité…..

Les critères permettant la dissolution d’une organisation sont définis à l’article L. 212-1 du Code de la sécurité intérieure1, reprenant l’article 1er de la loi du 10 janvier 1936 : provoquer à des manifestations armées dans la rue ; être de type paramilitaire, c’est-à-dire présenter, par sa forme et son organisation, le caractère de groupes de combat ou de milices privées ; avoir pour but de porter atteinte à l’intégrité du territoire national ou d’attenter par la force à la forme républicaine du gouvernement ; avoir une activité tendant à faire échec aux mesures concernant le rétablissement de la légalité républicaine (après le régime de Vichy) ; avoir pour but soit de rassembler des individus ayant fait l’objet de condamnation du chef de collaboration avec l’ennemi, soit d’exalter cette collaboration ; soit provoquer à, soit propager des idées ou théories tendant à justifier ou encourager la discrimination et le racisme (la haine ou la violence envers une personne ou un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée) ; se livrer, sur le territoire français ou à partir de ce territoire, à des agissements en vue de provoquer des actes de terrorisme en France ou à l’étranger. La dissolution d’une organisation peut donc intervenir pour ses activités, sa forme d’organisation, ou ses buts

À Lille, les identitaires patrouillent dans le métro et sortent de la rame les personnes ayant l’air « sans papier ». Face au retour des groupuscules fascistes, il est temps de s’organiser.#PasDeFachosDansNosQuartiers #PasDeQuartierPourLesFachos pic.twitter.com/HElNlbNX3c — Le Tweet Rouge (@LeTweetRouge) July 22, 2018 Continuer de lire Les critères permettant la dissolution d’une organisation sont définis à l’article L. 212-1 du Code de la sécurité intérieure1, reprenant l’article 1er de la loi du 10 janvier 1936 : provoquer à des manifestations armées dans la rue ; être de type paramilitaire, c’est-à-dire présenter, par sa forme et son organisation, le caractère de groupes de combat ou de milices privées ; avoir pour but de porter atteinte à l’intégrité du territoire national ou d’attenter par la force à la forme républicaine du gouvernement ; avoir une activité tendant à faire échec aux mesures concernant le rétablissement de la légalité républicaine (après le régime de Vichy) ; avoir pour but soit de rassembler des individus ayant fait l’objet de condamnation du chef de collaboration avec l’ennemi, soit d’exalter cette collaboration ; soit provoquer à, soit propager des idées ou théories tendant à justifier ou encourager la discrimination et le racisme (la haine ou la violence envers une personne ou un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée) ; se livrer, sur le territoire français ou à partir de ce territoire, à des agissements en vue de provoquer des actes de terrorisme en France ou à l’étranger. La dissolution d’une organisation peut donc intervenir pour ses activités, sa forme d’organisation, ou ses buts

Benalla, du pouvoir et des privilèges

Benalla, du pouvoir et des privilèges Passe-droits, travaux somptuaires dans une résidence de la République… Tout lui était permis. La mise à l’écart de la justice (jusqu’aux révélations du Monde), mais aussi la manière dont les pouvoirs régaliens visant à l’ordre et à la sécurité de la présidence ont été organisés autour d’Alexandre Benalla : voilà comment l’affaire s’est muée en scandale d’Etat. Mis en examen depuis dimanche … Continuer de lire Benalla, du pouvoir et des privilèges

Aussitôt licencié, AlexandreBenalla, le chef de la sécurité de l’Élysée, a retrouvé du travail chez les Bodin’s !

Aussitôt licencié, #AlexandreBenalla, le chef de la sécurité de l’Élysée, a retrouvé du travail chez les Bodin’s ! 👮🏻‍♂️#AffaireBenalla #Benalla #BenallaMacron pic.twitter.com/bOZ6fmaviI — Les Bodin's (@LesBodins) July 24, 2018 Continuer de lire Aussitôt licencié, AlexandreBenalla, le chef de la sécurité de l’Élysée, a retrouvé du travail chez les Bodin’s !