-Oui à la liberté d’expression, mais ça dépend qui critique, et sur qui porte la critique. -Oui à la barbe, mais ça dépend qui il l’a porte. Le racisme sous-jacent post-Charlie s’enracine dans nos institutions au nom des « valeurs de la république »

DSX8PfnXUAAT96d

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s