France: une peur bleue du lobby sioniste

Le démenti hâtif qui prouve que Macron a une peur bleue du lobby sioniste

Netanyhou finances

Le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou, et le président français, Emmanuel Macron. D. R.

Par K.B – Le ministère français des Finances s’est empressé de démentir une information – qui paraît tout à fait saugrenue et qui ne méritait, à la limite, même pas qu’une administration y réponde – rapportée par un média israélien sur une prétendue «cellule montée par Bercy dédiée aux contribuables juifs». C’est le quotidien financier israélien Globes qui accuse l’administration fiscale française d’avoir «créé un  département secret pour traquer la fraude et l’évasion fiscale des Français juifs». Ce à quoi cette institution répond que ceci est «complètement faux».

Fallait-il que Bercy réponde aussi promptement pour «jurer» que la France ne traque pas les fortunes de ses ressortissants de confession juive pour croire à une supercherie du journal israélien ? Car c’est moins l’intox elle-même qui suscite des interrogations que cette célérité à réagir pour «rassurer» les Français de confession juive que l’administration fiscale ne fait pas un abcès de fixation sur cette catégorie de citoyens dont on dit qu’elle détient les rouages de la finance aussi bien en France que dans tout l’Occident.

Pourquoi cette promptitude à contredire le journal israélien ? La réponse se trouve dans le rôle joué par le lobby sioniste dans la vie politique française et l’influence qu’il exerce dans le choix des responsables politiques dans ce pays à travers sa puissance financière mais aussi médiatique. Aucun président ou ministre français – ou occidental – ne s’aventurerait à prendre une décision ou tenir des propos qui contrarieraient les tenants de ce pouvoir de l’ombre. La puissance de ce lobby est telle que le pouvoir français a été jusqu’à punir tout Français qui nierait – en public – l’existence de l’Holocauste.

Le démenti a, en fait, été «exigé» par le président de la Confédération des juifs de France et des amis d’Israël, Richard Abitbol, rapporte le journal Le Monde. «Que les inspecteurs des finances contrôlent les contribuables juifs comme les autres, c’est normal. Mais qu’une cellule spécifique existe, comme on l’a connu en d’autres temps, c’est extrêmement grave. Le gouvernement suppute-t-il un gène d’escroquerie chez les juifs ? Je demande un démenti officiel !» a martelé le responsable de cette organisation pro-sioniste.

Sitôt décrété, sitôt exécuté. «Il n’existe aucune structure de ce type au sein de l’administration fiscale française», a répondu avec une rapidité déconcertante l’institution officielle française, qui dément, par la même occasion, avoir recruté «un fonctionnaire pour sa maîtrise de l’hébreu», tel que rapporté par le journal israélien Globes.

Le démenti ayant été fait et ayant été largement relayé par les médias français, Emmanuel Macron peut être désormais certain que le lobby sioniste n’ébranlera pas le trône sur lequel il a été placé, tant qu’il lui obéira au doigt et à l’œil.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s