Skip to content
Publicités

j’espére qu’ils ne vont pas accuser l’Algerie…suite aux verités dite par notre ministre…

Un universitaire marocain, en route pour l’ULB, se retrouve en centre fermé

Le vice-président d’une université marocaine a été détenu en centre fermé à Steenokkerzeel, après avoir été interpellé à son arrivée à l’aéroport de Charleroi vendredi. Il va être libéré « dans les prochaines heures », a assuré ce dimanche l’Office des étrangers.

Un universitaire marocain, en route pour l'ULB, se retrouve en centre fermé

Le centre fermé 127 bis à Steenokkerzeel.

Abdelkader Hakkou, ce professeur marocain de l’Université Mohamed Premier venu en Belgique dans le cadre d’un projet de coopération avec l’ULB et détenu au centre fermé de Steenokkerzeel depuis vendredi soir, sera libéré « dans les toutes prochaines heures », a assuré dimanche midi Dominique Ernould, la porte-parole de l’Office des étrangers. Une affirmation confirmée par l’ULB dont le recteur, Yvon Englert, sera présent à Charleroi pour accueillir M. Hakkou.

« Des contacts ont été pris ce week-end avec l’ULB qui a prouvé que le séjour du professeur était bien pris en charge », a-t-elle expliqué.

Abdelkader Hakkou avait été refoulé vendredi soir à son arrivée à l’aéroport de Charleroi car il ne remplissait pas toutes les conditions pour pouvoir entrer en Belgique, selon l’Office des étrangers. Il avait ensuite été placé au centre fermé de Steenokkerzeel. « S’il avait eu toutes les autorisations nécessaires, nous n’en serions pas arrivés là », a encore précisé la porte-parole de l’Office.

Quoi qu’il en soit, sa libération devrait désormais intervenir « dans les toutes prochaines heures ». « Nous l’accompagnerons à Charleroi où il récupérera son passeport et il pourra ensuite participer au projet de coopération pour lequel il est venu en Belgique », a souligné Dominique Ernould.

Du côté de l’ULB, on confirme la libération du professeur. « Selon nos informations, il est actuellement en route pour Charleroi », a indiqué Nicolas Dassonville, le porte-parole de l’université bruxelloise. « Yvon Englert, notre recteur, se rend sur place pour l’accueillir », a-t-il ajouté en affirmant qu’à son arrivée en Belgique, le professeur avait une chambre d’hôtel réservée à son nom et qu’une personne l’attendait dans le hall de l’aéroport avec le per diem prévu pour son séjour.

« Ce n’est pas un cas isolé: ces derniers mois, les incidents de ce type se multiplient. Le système est manifestement grippé, ce qui interpelle sur la manière dont la Belgique est prête à accueillir les universitaires étrangers », a conclu le porte-parole de l’ULB.

Catégories

Dernieres infos

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :