Les provocations americaine continue

Un B-1B Lancer s’envole pour survoler la péninsule coréenne, le 10 octobre 2017. ©US AIR FORCE /Reuters
Un B-1B Lancer s’envole pour survoler la péninsule coréenne

Simultanément au périple asiatique du président américain, Donald Trump et dans un geste provocateur un avion de combat US a survolé la péninsule coréenne.

Les tensions entre la Corée du Nord et les États-Unis ne semblent pas s’estomper. Simultanément à la visite de Donald Trump en Corée du Sud, rivale de Pyongyang, un bombardier américain dont on ignore toujours la mission, a survolé les côtes proches des frontières de la Corée du Nord.

Mardi, lors d’une conférence de presse commune avec son homologue sud-coréen, le président américain a une nouvelle fois affirmé que l’option militaire n’était pas exclue.

Entre temps, un rapport des médias nord-coréens témoigne de tentatives d’assassinat projetées par Washington en 2017 contre le leader nord-coréen, Kim Jong-un.

Le président américain Donald Trump devant l’Assemblée nationale sud-coréenne. 

Pour rappel, deux bombardiers américains B-1B accompagnés d’avions de combat sud-coréens et japonais ont conduit le 2 octobre, des exercices militaires à proximité de la péninsule coréenne.

Des bombardiers B-1B sur la base Andersen, à Guam. ©US Air Force 

Selon Pyongyang, ces exercices simulaient l’attaque de cibles nord-coréennes majeures.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.