Algerie:Les premiers couacs de la campagne

Les premiers couacs de la campagne

A peine une semaine de la campagne électorale queles premiers dépassement sont déjà été enregistrés. Des affiches placardéessauvagement et desaltercations entre candidats ont éclaté danscertaines localités.

Ainsi, des candidats à Sétif et Bordj-Bou-Arreridj se sont distingués par des violences verbales entre eux. Les rivaux entre FLN et RND se livrent à un combat de coqs où chacun tente de justifier sa suprématie.

Dans une localité de Tiaret, une kasma FLN a été incendiée sans que l’on connaisse les auteurs de cet acte. Certains candidats aux dires d’un président de parti (FND) « achètent des sièges à 10 millions pour récupérer des milliards une fois élu ». L’intrusion de l’argent sale durant les campagnes électorales a été toujours dénoncée. Cette fois, c’est Moussa Touati président du FNA qui a révélé lors d’un meeting à l’est du pays que « beaucoup ont leur coffre de voiture bourré d’argent qu’ils distribuent dans les villes et villages laissant entendre que des candidats tentent d’acheter des voix ».

Une révélation de cette taille nuit forcément à la crédibilité du scrutin sauf que Moussa Touati ne fournit aucune preuve sur ces déclarations. Pour ce qui est de l’affichage public des candidats, des entorses à la loi ont été relevées. Une certaine anarchie fait que l’affichage « sauvage » des photos de candidats est devenu légion. Dans certains endroits prés dépôts des mosquées et des écoles, des affiches assez grandes sont placardés dans lesmurs. D’autres sont arrachées ou barréspar une encre spéciale.C’est d’ailleurs, ce qui a poussé le présidentde la HIISE Abdelwahab Derbal asouligne que 300 notifications ont été adressées aux différents partis.

Ce qu’on constate, c’est que les posturesdans candidats dans ces photos sont sansattrait.Les visages fermes, les couleurs fades et les slogans se ressemblent tous. L’autre remarque est celle des bureaux de campagne des partis qui louent des locaux commerciaux et garages désaffectés pour drainer le public.Or, il y a presque ou pas d’électeurs intéressés à se présenter dans ces lieuxqui sont vides sauf le préposé. On signale aussi que les salles pour animer les meetings sont totalement vides alors que ceux des partis en vuecomme le FLN, RND et le MSP arrivent à drainer la foule de leurs électeurspotentiels sans plus.

Des transports par bus sont en effetorganisés par ces partis dans des wilayasqui disposent de gros moyens contrairementaux autres formations qui surfentsur le creux de la vague.Il faudra probablement attendre ladeuxième semaine pour voir la tournured’une campagne qui a fait des ratages àces débuts.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s