Nos  » frères  » du Sahel

Nos  » frères « du Sahel

Sahel subsaharien

Une mère subsaharienne et son enfant à Annaba.

SS.– Quoi que l’on dise, l’Algérie est l’un des rares pays dont la solidarité à l’égard de ses frères africains n’a jamais été prise à défaut. Et cela, depuis son accession à l’indépendance. Le président Bouteflika croit tellement au rêve de bâtir une Afrique indépendante et solidaire qu’il n’a, d’ailleurs, même pas jugé utile, ne serait-ce que pour la forme, de faire avaliser en 2013 par le Parlement sa décision d’effacer la dette de 14 pays du continent dont le montant cumulé est de 902 millions de dollars. Il en va ainsi de toutes les aides envoyées dans les régions qui en avaient besoin. Et elles ont été très nombreuses.

Pour ne parler que du Sahel, l’Algérie a répondu présent à chaque fois que le Niger, le Mali, le Burkina Faso ou la Mauritanie avaient besoin d’elle. Il n’y a pas très longtemps encore, le Croissant-Rouge algérien a été l’une des toutes premières organisations à avoir acheminé des tonnes de vivres et de médicaments à Niamey pour venir en aide aux populations touchées par les inondations. Nos frères du Mali savent certainement mieux que quiconque les importants moyens humains, matériels et financiers que l’Etat algérien déploie depuis de longues années pour empêcher que la sous-région parte en mille morceaux.

Est-il besoin de rappeler aussi les milliers de frères et sœurs africains qui ont été formés en Algérie aux frais des contribuables algériens ? Et ils sont très nombreux aujourd’hui encore à fréquenter gratuitement nos campus, nos instituts, nos centres de formation ou nos écoles militaires. Et cela continuera certainement encore longtemps, car, pour les Algériens, le panafricanisme n’est pas synonyme de folklore.

Malgré son engagement irréprochable en faveur de la libération et du développement du continent, l’Algérie fait bizarrement l’objet d’attaques régulières et sournoises de la part d’une certaine presse du Sahel. Il y a peu, un média malien, Le Journal du Peuple, est allé jusqu’à comparer l’Algérie à «l’apartheid». Rien que ça ! L’Algérie qui a formé Mandela et de nombreux autres militants de l’ANC et aidé à la libération de l’Angola, qualifiée de raciste. Qui l’eût cru ? Et pour quelle raison ? Les autorités algériennes ont reconduit aux frontières, dans les conditions les plus humaines qui soient, des ressortissants subsahariens entrés illégalement sur le territoire algérien.

L’Algérie possède un Etat qui veille au grain et fait respecter ses lois. Que nos frères du Sahel le sachent !

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.