A force de vouloir diviser des pays…Aprés la Catalogne…..Le président de l’Assemblée corse Jean-Guy Talamoni : «Notre tour viendra !»le boomerang…..

Le président de l’Assemblée corse Jean-Guy Talamoni : «Notre tour viendra !»

Jean-Guy Talamoni Corse

Jean-Guy Talamoni a appelé les Espagnols a privilégier la voie démocratique. D. R.

Par Karim Bouali – Le président de l’Assemblée de Corse a affirmé que l’idée d’indépendance était en gestation. «Nous organiserons un référendum pour l’indépendance de la Corse dans dix ans», a déclaré Jean-Guy Talamoni qui a appelé l’ensemble des Espagnols à privilégier la voie du dialogue pour régler la crise née du vote pour l’indépendance de la Catalogne

«Il n’y a aucune commune mesure entre la Catalogne et la Corse», a estimé Jean-Guy Talamoni dans une interview à la chaîne d’information CNews. «La Corse a été abandonnée par le pouvoir central tandis que la Catalogne jouit d’une bien meilleure situation économique», a-t-il affirmé en substance, tout en confiant que le projet d’indépendance n’avait pas encore suffisamment mûri pour que les habitants de cette île suivent l’exemple catalan.

Les villes de Bastia et d’Ajaccio sont souvent le théâtre de manifestations de nationalistes corses qui veulent en découdre avec la Métropole bien que des candidats issus de cette île aient été élus au Parlement, pour la première fois dans l’histoire politique de la France, lors du second tour des législatives de juin dernier. Mais le fort taux d’abstention confirme le refus des Corses de demeurer dans le giron de Paris. La déclaration du président de l’Assemblée de Corse confirme cette tendance.

Le compte à rebours est lancé, et les Français devront donc se préparer à faire face à un référendum pour l’indépendance de l’Ile de Beauté qui accuse les dirigeants français de délaisser cette «partie» de la France comparativement aux départements de l’Hexagone.

Le mouvement nationaliste corse, représenté par le Front de libération nationale corse (FLNC), dont la création remonte à 1976, réclame la souveraineté politique de la Corse, la promotion de la langue corse et son apprentissage obligatoire en Corse, un développement économique durable et la reconnaissance du statut de prisonnier politique pour les personnes du mouvement nationaliste corse incarcérées.

K. B.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s