Une délégation sioniste participait à une conférence internationale à Rabat….

                                                                                                                                                                                                                                                                                       Une délégation sioniste participait à une conférence internationale organisée par la Chambre des Conseillers en partenariat avec l’Association Parlementaire Méditerranéenne. C’était ce dimanche à Rabat dans l’enceinte même du parlement marocain. Une visite qui a suscité la polémique dans le royaume, des groupes parlementaires à la chambre des Conseillers ont boycotté cette conférence. L’événement a été interdit à la presse, hormis les chaines de la télévision publique, selon des journalistes sur place, privés d’accéder au parlement. Les groupes parlementaires qui boycottent l’événement ont dénoncé la présence de Amir Peretz, le qualifiant de « criminel de guerre ». Pour les trois groupes, la participation de l’ancien ministre, d’origine marocaine, est qualifiée de « pas vers la normalisation » et de « dangereuse infiltration ». Ils protestent contre la présence de l’ancien ministre de la Défense Israélien Amir Peretz. Peretz a notamment occupé ce poste pendant la guerre de 2006 au sud Liban où Tsahal a tué plus de 1200 libanais. Amir Peretz n’en est pourtant pas à sa première visite au Maroc. Celui qui suscite la réprobation des trois groupes parlementaires,né en 1952 dans la ville de Bejaâd, a été reçu en février 2006 par le roi Mohammed VI au palais royal de Fès, quelques mois après avoir glané la présidence du parti travailliste en battant Shimon Peres en novembre 2005, quelques semaines avant qu’il ne devienne ministre de la Défense dans le gouvernement d’Ehud Olmert en mai 2006. Cet après-midi, il a été pris à partie par des députés et des militants syndicalistes le qualifiant de « criminel de guerre ». Le terroriste sioniste qui a foulé le territoire marocain avec l’autorisation du Makhzen, était accompagné d’un ancien ministre du Likoud, Ayoub Kara qui a répondu en ces termes : « Tu n’est pas le roi ! La caravane passe … et tu connais la suite ». Le sioniste fait allusion au proverbe arabe : « la caravane passe et les chiens aboient ». Ayoub Kara s’est opposé au désengagement de la bande de Gaza, s’est opposé aux « accords de paix d’Oslo » soutient les implantations israéliennes en Cisjordanie.En savoir plus sur http://www.alterinfo.net/Une-delegation-israelienne-au-Maroc-qualifie-des-deputes-marocains-de-chiens-video_a133557.html#vUiswCCLyMgC1wMT.99

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s