Iran, Turquie publient une déclaration commune à la fin de la visite d’Erdogan

Iran, Turquie publient une déclaration commune à la fin de la visite d’Erdogan

 

Iran, Turquie publient une déclaration commune à la fin de la visite d’Erdogan

Le président iranien Hassan Rouhani et son homologue turc Recep Tayyib Erdogan ont publié une déclaration conjointe à la conclusion de la visite du chef turc à Téhéran, réaffirmant la volonté politique de renforcer la coopération bilatérale et multilatérale entre Téhéran et Ankara.

Dans une déclaration conjointe après les sévères rendez-vous mercredi, les présidents iraniens et turcs ont souligné l’importance que leurs gouvernements accordent à une coopération étroite et à des liens économiques solides.

Le texte de la déclaration, publié par le site officiel du président iranien, est le suivant:

Au Nom d’Allah, le Très-Bien, le Très Miséricordieux,

En réponse à l’invitation du Président de la République islamique d’Iran, le 4 octobre 2017, M. Hassan Rouhani, le Président turc, M. Recep Tayyip Erdogan, ont visité la République islamique d’Iran afin d’approfondir et de renforcer les relations amicales et amicales. relations fraternelles entre la République de Turquie et la République islamique d’Iran.

À l’occasion de cette visite, la quatrième réunion du Conseil suprême pour la coopération entre la République islamique d’Iran et la République de Turquie a eu lieu sous la présidence conjointe du Dr Hassan Rouhani, Président de la République islamique d’Iran, et M. Recep Tayyip Erdogan, Président de la République de Turquie, avec la participation du Ministre des affaires étrangères, Ministre de l’industrie, des mines et du commerce, Ministre des affaires économiques et des finances, Ministre des routes et du développement urbain, Ministre de la défense et de la Logistique des forces armées , Chef du bureau du président de la République islamique d’Iran et chef de l’état-major général de l’armée, ministre des Affaires étrangères, ministre de l’Économie, ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, ministre des douanes et du commerce, ministre de l’Intérieur, Ministre de la Culture et du Tourisme,Ministre de la Défense nationale et Secrétaire général adjoint de la Présidence de la République de Turquie.

Les deux présidents ont souligné la volonté politique de renforcer la coopération bilatérale et multilatérale entre les deux nations, en s’appuyant sur les liens de fraternité et d’amitié entre les deux nations. Les présidents ont échangé des vues sur les relations bilatérales et les questions régionales et internationales, ainsi que sur les questions liées au monde de l’islam.

Les deux côtés:

Se sont déclarés satisfaits du travail du Conseil hautement stratégique pour la coopération dans le développement de la coopération entre les deux pays dans les domaines politique, économique, commercial et culturel;

Ont annoncé leur ferme détermination à tirer parti des opportunités et des potentiels disponibles pour développer et approfondir la coopération et les relations bilatérales;

A souligné le développement des relations interparlementaires en tant que partie importante de la coopération bilatérale et l’importance des rencontres bilatérales entre les représentants des parlements des deux pays;

Réaffirmé l’objectif de l’objectif commercial de 30 milliards de dollars, ils ont exhorté les agences gouvernementales à exploiter régulièrement et efficacement les mécanismes de coopération existants et les représentants du secteur privé afin d’évaluer les opportunités offertes par leurs pays afin d’atteindre cet objectif en soulignant le rôle des banques deux pays pour faciliter la coopération;

Souligné l’importance d’une coopération et d’une coordination étroites afin d’éliminer les obstacles logistiques et administratifs aux relations commerciales entre les deux pays;

Met l’accent sur la position stratégique et le rôle central des deux pays dans le transit des marchandises et des passagers en tant que passerelles vers l’Europe et l’Asie;

Met l’accent sur la poursuite et le développement de la coopération énergétique entre les deux pays et a appelé à la mise en œuvre de projets communs et à la présentation de nouvelles initiatives pour la promotion de cette coopération;

Souligné l’importance particulière du Plan d’action commun global (JCPOA) en tant que modèle pour le succès de la diplomatie multilatérale pour résoudre les problèmes internationaux;

La totalité des engagements pris par toutes les parties au JCPOA était nécessaire pour mettre en œuvre avec succès les dispositions du JCPOA en fonction de la résolution 2231 du Conseil de sécurité des Nations Unies.

Souligné qu’il serait intéressant pour les deux pays de maximiser l’utilisation du mécanisme de coopération existant contre les activités illégales des éléments PKK et PJAK le long des frontières communes et de prendre des mesures communes pour une lutte fructueuse contre le terrorisme et le crime organisé.

Rejeté le référendum illégal et illégitime tenu par la région du Kurdistan d’Iraq en renouvelant le respect de la constitution, de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de l’Iraq, annulant le résultat de cette initiative et soutenant les mesures prises par le gouvernement irakien pour maintenir l’intégrité territoriale et l’intégrité politique le pays;

A souligné la nécessité pour les autorités de la région irakienne du Kurdistan d’éviter des actions qui pourraient endommager le système constitutionnel ainsi que l’unité et l’intégrité territoriale de l’Iraq et évalué les mesures prises par l’Iraq au cours du processus de consultation et de coordination post-référendum;

Souligné que les désaccords syriens ne sont possibles que par une solution politique, réaffirmant leur engagement envers l’intégrité territoriale, l’unité politique et la souveraineté nationale de la Syrie.

Exprimé leurs attentes en matière de progrès dans le processus politique à la suite des réalisations du Sommet d’Astana, qui sont menées par la République de Turquie, la République islamique d’Iran et la Fédération de Russie en tant que pays garants.

A souligné la nécessité d’une coopération continue dans le cadre des discussions d’Astana visant à atténuer les souffrances du peuple syrien, en se référant à la nécessité de lutter contre le terrorisme et l’extrémisme en Syrie;

Des crimes forcément condamnés et des mesures violentes et extrémistes contre les musulmans Rohingya et les tragédies humaines au Myanmar et ont appelé le gouvernement du Myanmar à mettre un terme à cette situation qui a amené de nombreux musulmans dans ce pays à se déplacer, tenir compte des recommandations des organisations internationales et des États-Unis Nations et l’Organisation de la Coopération islamique (OCI) pour respecter les droits des musulmans Rohingya et leur permettre d’inspecter la situation;

Espéré que le gouvernement du Myanmar devrait s’attendre à une coopération constructive avec les pays qui fournissent une aide humanitaire pour aider les nécessiteux et les personnes qui souffrent;

Invité la communauté internationale à accroître son soutien à la cause palestinienne, y compris la création d’un gouvernement indépendant et de la souveraineté palestinienne avec le Qod Quds comme capitale en condamnant toute mesure restrictive à l’accès des musulmans palestiniens à la mosquée Al-Aqsa, exprimée leur pleine solidarité avec le peuple palestinien et la nécessité de préserver la sainteté et la position historique de Jérusalem et les Qods;

A souligné la coopération des deux pays dans l’établissement d’une région exempte d’armes de destruction massive au Moyen-Orient dans le cadre du Traité sur la non-prolifération nucléaire;

Se sont déclarés prêts à contribuer à la paix et à la stabilité et à consolider la sécurité en Afghanistan, en se référant à la situation sécuritaire en Afghanistan, tout en soutenant le gouvernement d’unité nationale dans le pays;

A souligné l’importance de la poursuite des consultations bilatérales et multilatérales pour aider à résoudre pacifiquement les problèmes de sécurité et à assurer la paix et la stabilité dans la région, exprimant son inquiétude face à la détérioration de la situation sécuritaire dans la région;

A souligné la nécessité d’une utilisation optimale des mécanismes existants de consultation sur la coopération bilatérale;

Souligné les contacts continus au niveau des autorités politiques sur les questions bilatérales et régionales et l’importance d’accroître les visites entre les hauts fonctionnaires des deux pays.

À la lumière de ce qui précède, à l’occasion de la quatrième réunion du Conseil suprême pour la coopération entre la République islamique d’Iran et la République de Turquie, il était prévu que le cinquième Sommet du Conseil suprême se tiendra l’année prochaine en Ankara. En outre, les documents suivants ont été signés en présence du Président de la République islamique d’Iran Dr. Hassan Rouhani et du Président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdogan:

– Mémorandum d’accord entre le Ministère des affaires économiques et des finances de la République islamique d’Iran et le Ministère des douanes et du commerce de la République de Turquie;

– Mémorandum d’accord entre la Banque centrale de la République islamique d’Iran et la Banque centrale de la République de Turquie;

– Mémorandum d’accord entre la Bibliothèque nationale de la République islamique d’Iran et les Archives du Premier ministre turc;

– Mémorandum d’accord entre la radiodiffusion islamique d’Iran (IRIB) et la Société turque de radio et de télévision (TRT).

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s