Dynastie Ouled jallal Biskra meilleur race de béliers dans le monde.


DE8PdX4XUAAWmPM

Mouton Blanc d’Ouled Djallel Meilleure race Ovine en Algerie

L’Oulad Djelal est la plus importante et la plus intéressante des races ovines algériennes. Historiquement, elle aurait été introduite par les Banu Hilal venus en Algérie au XIe siècle du Hedjaz (Arabie) en passant par la haute-Égypte sous le califat des Fatimides.
Il faut cependant remarquer que les races ovines d’Orient et d’Asie sont toutes des races barbarines à grosse queue. Pour cette raison, une seconde hypothèse soutenue par le Dr Trouette plaide pour son introduction en Algérie par lesRomains, grands amateurs de laine, au Ve siècle depuis la province de Tarente en Italie où ce type de mouton existe encore. Il est d’ailleurs représenté sur les stèles funéraires des ruines de Timgad (Batna). C’est une race entièrement blanche, à laine et à queue fines, à la taille haute, aux pattes longues, puissantes, aptes à la marche. Elle craint cependant les grands froids.
Berceau de la race:
Le centre et l’Est Algérien, vaste zone allant de L’Oued Touil (Laghouat/Chellala) à la frontière tunisienne.
Caractéristiques physiques:
• Couleur : Blanche sur l’ensemble du corps. La couleur paille claire existe cependant chez quelques moutons (brebis safra).
• Laine : Couvre tout le corps jusqu’aux genoux et aux jarrets pour les variétés du Hodna et de Chellala, le ventre et le dessous du cou sont fréquemment nus.
• Cornes : Moyennes spiralées, absentes chez la brebis, sauf exceptions.
• Forme : Bien proportionnée, taille élevée, la hauteur est égale à la longueur.
• Oreilles : Tombantes, moyennes, placées en haut de la tête.
• Queue : Fine, de longueur moyenne.
Mensurations du corps:
• Hauteur (en mètre)
Béliers = 0,84
Brebis = 0,74
• Longueur (en mètre)
Béliers = 0,84
Brebis = 0,67
• Profondeur (poitrine en mètre)
Béliers = 0,40
Brebis = 0,35
• Poids du corps (en kg)
Béliers = 81
Brebis = 49
Avenir de la race:
La race Ouled—Djellal est la plus répandue en Algérie. C’est une race résistante aux zones arides. Elle supporte la marche sur de longues distances et utilise très bien les différents pâturages des hauts plateaux de la steppe et des parcours sahariens. Son effectif est supérieur à celui de toutes les autres races, sur lesquelles elle gagne constamment du terrain. C’est une excellente race à viande. Ses sujets se développent rapidement (croissance rapide des agneaux : 200 grammes par jour en moyenne, l’agneau peut peser 40Kg à 4 mois en bonne année). Cette race peut être croisée pour la production de viande avec la race à viande d’île de France pour la production d’agneaux industriels.
Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Oulad_Djelal

LA RACE OULED- DJELLAL
Le mouton « Ouled-djellal » compose l’ethnie la plus importante des races ovines Algériennes, occupant la majeure partie du pays à l’exception de quelques régions dans le sud ouest et le sud est. C’est le véritable mouton de la steppe, le plus adapté au nomadisme. C’est un ovin entièrement blanc à laine et à queue fines. La laine couvre tout le corps jusqu’au genou et même jusqu’au jarret pour certaines variétés. Le ventre et le dessous du cou sont nus pour une majorité des animaux de cette race. Sa tête est blanche avec des oreilles pendantes et présente une légère dépression à la base de son nez. Ces cornes spiralées sont de longueur moyenne, sa taille est haute. Sa hauteur est égale à la longueur du tronc.La forme de son corps est proportionnée, sa taille est haute, sa hauteur est égale à la longueur du tronc. Sa poitrine est légèrement étroite, les côtes et le gigot sont plats. Ses pattes sont longues solides et adaptées à la marche.

Variétés de la Ouled Djellal 

La race OULED-DJELLAL comprend trois variétés :
– Variété CHELLALIA : C’est le type du mouton plus petit de taille et plus léger.C’est parmi cette variété que l’on classe la race TAADMIT qui est un croisement entre l’Ouled Djellal et le Mérinos d’ Arles, qui a été créée pour la production de la laine. Il est, aussi, intéressant de citer la variété ZAAREZ utilisée à cette fin.
Variété lourde (HODNIA) : Ce mouton est plus recherché par les éleveurs à cause de son poids corporel. Cet ovin est de forme bien proportionnée, taille élevée, couleur paille claire ou blanche. La laine couvre tout le corps jusqu’aux jarrets.
Variété DJELLALIA : Mouton longiligne, haut sur pattes, adapté au grand nomadisme. Il produit une laine blanche, fine et jarreuse. Le ventre et le dessus du cou sont nus pour une majorité des bêtes de cette variété.

Il ya lieu de préciser que, selon les observations des éleveurs, certaines de ces variétés auraient disparu. Ces observations méritent bien évidemment d’être corroborées par des données scientifiques avérées.

Catégories :H.B.Lakhdar

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :