L’Algérie approvisionne l’émirat du Qatar sous embargo en denrées alimentaires

Usine de conditionnement de pomme de terre dans la wilaya d'El-Oued. New PressUsine de conditionnement de pomme de terre dans la wilaya d’El-Oued. New Press

Depuis le début de la crise du Golfe et le blocus terrestre, aérien et maritime imposé par un certain nombre d’Etats sur ordre de l’Arabie Saoudite et des Emirats arabes unis sur le Qatar, le petit émirat gazier multiplie les démarches pour desserrer l’étau sur lui, notamment en matière d’approvisionnement en produits de première nécessité. Ainsi, les autorités algériennes ont reçu un télégramme urgent des autorités qataries par le biais du plus puissant négociant commercial pour les Etats du Golfe persique en produits agricoles, lui demandant d’approvisionner le Qatar en légumes, dont les premières opérations d’exportation par voie aérienne comprennent la pomme de terre, la tomate et l’oignon. C’est ce que rapporte la chaîne de télévision iranienne Al-Alam. La même source ajoute que les exportations algériennes compenseront celles provenant de la Jordanie et que le Qatar a décidé de suspendre en raison du soutien de ce pays à l’Arabie Saoudite et la réduction de sa représentation diplomatique à Doha.

La chaîne iranienne indique que les autorités qataries ont demandé à l’Algérie de lui fournir des légumes mûrs prêts à la consommation et à raison de dix tonnes par jour, notamment pour ce qui est de l’oignon. La même source rapporte que l’Algérie a expliqué qu’elle ne pouvait pas satisfaire la demande faite hors saison et que la première opération d’exportation ne serait lancée qu’après dix jours, ajoutant qu’une équipe de contrôleurs s’est déplacée en Algérie pour superviser le conditionnement des légumes et aurait exigé son amélioration afin de permettre l’élargissement de la liste des exportations.

Il est à noter que les exportations agricoles jordaniennes au Qatar avaient atteint au premier trimestre de cette année, environ 27,5 millions de dinars, contre 21,9 millions de dinars à la même période l’an dernier, soit une augmentation de 25,5%.

Notons enfin que jusqu’au blocus décidé le 5 juin dernier, 80 à 90% des denrées alimentaires consommées par les Qataris provenaient d’Arabie Saoudite et des Emirats arabes unis. Le 11 juin dernier, l’Iran a ouvert le premier axe commercial alternatif avec le Qatar. La République islamique a fait parvenir au petit émirat cinq avions transportant plusieurs centaines de tonnes de denrées alimentaires. La Turquie a également affiché son soutien au Qatar et exporte désormais des volailles et des produits laitiers à destination de Doha.

L’Algérie et le Liban ont, quant à eux, exporté des fruits et des légumes.

Ramdane Yacine

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s