Histoire:Le Bey d’Oran tout puissant détenait une jeune captive appelée Zeina dans son palais, enlevée par des Corsaires sur les côtes d’Espagne

Les larmes de Zeina

Le Bey d’Oran tout puissant détenait une jeune captive appelée Zeina dans son palais, enlevée par des Corsaires sur les côtes d’Espagne et offerte en cadeau. Dans le jardin de ce pacha travaillait un autre captif espagnol nommé José.
En cachette, José offrait à Zeina les plus belles roses du jardin et, à la tombée de la nuit, il lui chantait les plus douces mélodies d’Andalousie au son de sa guitare.
Prisonniers tous deux, ils réalisèrent qu’ils ne pourraient pas vivre leur amour sans risquer d’être exécutés par le pacha.Ils décidèrent alors de s’enfuir et attendirent la nuit sombre pour échapper à la surveillance des gardes du château.

Arrivant à s’évader par le ravin Aïn-Rouina situé sous le palais du pacha, ils marchèrent toute la journée et s’arrêtèrent épuisés à la crique de Canastel. Quand la nuit tomba, ils se cachèrent dans une grotte.
José s’était entendu avec des contrebandiers ne naviguant que dans la nuit pour les recueillir, lui et Zeina, dans leurs barque tard dans la nuit. Pour être aperçus,José devait allumer une petite torche, mais cette nuit-là, il y avait du vent et sa torche ne s’alluma pas.

Les marins du bateau au large ne les voyant pas continuèrent leur route et plusieurs nuits passèrent sans ne voir aucune barque.
Zeina et José commencèrent à souffrir de faim mais surtout de soif. Ils décidèrent de continuer à marcher le long des rochers pour trouver un point d’eau douce.
Pour se mettre à l’abri des morsures du soleil, ils s’arrêtèrent un moment dans une grotte au frais.

Epuisée, Zeina éclata en sanglots un long moment, puis pria avec beaucoup de ferveur.
Soudain, les deux amoureux entendirent alors, dans le fond de la grotte, une sorte de ruissellement assez bruyant. José s’avança vers le fond de la grotte et s’écria:
-« Zeina, cesse de pleurer, ta prière a été entendu! Dieu nous envoie de l’eau douce!! C’est merveilleux!!! »
Zeina remercia le ciel et but à pleines mains cette eau miraculeuse.

Bien abreuvés en fin de journée, ils attendirent sereinement la nuit tomber. Ce soir là le vent disparut, José alluma sa torche, et soudain une barque au loin l’interpella:
« C’est José ? »
Ils exultèrent, remplissant leurs gourdes de cette eau miraculeuse, et ils embarquèrent enfin vers l’Andalousie.
Depuis, chaque année, le lundi de Pâques, tous les amoureux viennent boire à cette source d’amour car son eau porte bonheur à tous ceux qui s’aiment.

Tous les Oranais connaissent cette source sous le nom de Kristel, petit village près d’Oran où les habitants se partagent une source d’eau et où règne en gardien du temple, une anguille du nom de Cerbah.
Ce poisson est gage de pureté de l’eau.

Les anguilles sont présentes dans le bassin depuis des siècles. Elles sont respectées par tous les habitants du village.
Car les gens de Kristel disent que cette anguille, qui craint le soleil et se cache dans le trou pendant le jour, sort la nuit pour conter aux amoureux la légende « des larmes de la sultane Zeina. »

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.