Sayed Nasrallah: Nous sommes plus forts que jamais et vos sommets ne servent à rien.

« Merci Seyyedi»

Sayed Nasrallah: Nous sommes plus forts que jamais et vos sommets ne servent à rien.

Rédaction du site.
Le secrétaire général du Hezbollah Sayed Hassan Nasrallah a affirmé que les mouvements de la résistance ne seront pas intimidés par les campagnes d’intimidation ni par les sommets de Riyad.

S’exprimant à l’occasion de la fête de la libération du Liban Sud en l’an 2000, Sayed Nasrallah a fustigé les Saoud qui ont réservé un accueil aussi pompeux au président américain, le plus fanatique des présidents US envers l’Islam et les musulmans.

Pour lui, l’Arabie Saoudite cherche à travers ce comportement à s’assurer du soutien et de la protection des Etats-Unis après avoir été condamnée par la communauté internationale d’être le premier pays à soutenir le terrorisme wahhabite. Un terrorisme qui frappe non seulement les pays arabes mais aussi les pays occidentaux.

Dans ce qui suit les idées principales de son discours:

« Que la paix de Dieu soit sur vous. Je salue votre présence dans la ville des martyrs, le Hermel, et je vous félicite en cette grande fête nationale, la fête de la libération. En cette année, nous avons choisi de fêter la libération dans la ville du Hermel pour montrer l’importance et le rôle qu’a joué cette région de la Békaa dans la grande victoire réalisée en 2000.

Les jeunes de cette région ont répondu à l’appel dès les premiers jours de la résistance, ils ont rempli les fronts du sud face à l’occupant israélien. De nombreux martyrs et de blessés sont originaires de cette région, au moment où le monde entier nous a abandonnés à notre sort. Je salue les grands et les petits de cette région, qui étaient toujours fidèles et qui ont offert toutes sortes de sacrifices lorsque la nécessité s’imposait.

Je voudrais commencer par parler de l’occasion qui nous rassemble, pour passer ensuite au dossier libanais et enfin le dossier régional.

Aucun soutien au Liban face à Israël

Nous rappelons comme à chaque année les mêmes faits pour que les nouvelles générations en profitent. Lorsque l’ennemi israélien a envahi le Liban, le monde nous a abandonnés. Les factions et partis libanais et palestiniens ont pris la décision d’affronter l’ennemi. La résistance a alors été lancée, et en l’an 2000, la victoire a été réalisée.

Depuis 1982, ceux qui ont cru à la résistance n’ont attendu aucun pays arabe ni occidental ni les instances des droits de l’homme pour leur prêter main forte. Le 25 mai 2017, nous devons rappeler au monde que seuls la Syrie et l’Iran se sont mis aux côtés du peuple libanais dans sa lutte contre l’occupation.

Aucun soutien à mentionner de la part de pays occidentaux ni de pays golfiques. La plupart des pays ont offert leur soutien à l’Entité sioniste. Le Hezbollah, le mouvement Amal, les factions libanaises des autres partis libanais, les factions de résistance palestiniennes et les forces armées arabes syriennes ont consenti tous les sacrifices pour assurer la libération du Liban.

Les oulémas comme Sayed Moussa Sadr, Sayed Abbas Moussaoui, Cheikh RaghebHarb et Hajj Imad Moughniyeh et d’autres leaders ont dirigé cette résistance. Cette victoire est le résultat des sacrifices de l’armée libanaise, et de la coopération entre l’Etat, l’armée et la résistance avant et après 2000 face à l’occupation.

Cette victoire historique a eu lieu lors du mandat du Président Emile Lahoud, du chef du Parlement Nabih Berri, et du chef du gouvernement le président Salim el-Hoss.

La volonté des peuples crée la victoire

La leçon à tirer de tout ce qui a eu lieu est la suivante: faire face à l’occupation et aux complots internationaux dépend de la volonté et de la décision du peuple.
La question est liée à votre volonté. Le sort des pays de cette région dépend de la volonté des peuples. La grande surprise en Palestine c’est que la résistance se transmet d’une génération à une autre.

Les jeunes palestiniens sont ceux qui mènent les attaques aux couteaux. Personne au monde ne va vous aider. Lorsqu’ Israël a envahi le Liban, les Etats-Unis étaient à ses côtés.

Aucune armée internationale n’est restée dans un pays où son peuple a porté les armes pour la combattre.

Quand les groupes armés ont commencé leur guerre en Syrie, ils ont immédiatement menacé la sécurité de la région de Baalback et du Hermel. Vous n’avez attendu ni l’entente nationale ni le soutien étranger. Vous avez seuls affronté ce danger, avec l’aide de l’armée libanaise et la résistance. Comme les jeunes du Hermel sont tombés en martyre pour protéger le Sud Liban, les jeunes du Sud sont venus ici pour vous prêter main forte et il y a eu des martyrs parmi eux. C’est ce qui a sauvé votre région. Aujourd’hui, la même expérience se répète mais avec un autre ennemi.

Parmi les exploits que vous avez réalisés on cite en premier lieu l’arrêt de l’expansion des groupes armés, en second lieu le retrait de ces derniers du jurd, et la sécurisation de l’Anti-Liban. Aujourd’hui nous travaillons pour les faire sortir d’Aarsal. Je m’adresse à nouveau aux habitants de cette ville pour les appeler à coopérer avec l’Etat afin de chasser les terroristes.

Les miliciens n’ont pas le choix. L’aspect de la bataille a changé et ce dossier doit être clos.

Efforts sécuritaires efficaces dans la Békaa

L’armée libanaise et les forces de sécurité prennent les mesures de sécurité nécessaires. Nous confirmons l’importance de poursuivre les efforts sécuritaires pour faire face aux dangers sécuritaires dans cette région, et nous remarquons que la situation s’améliore.

Ne permettez à personne d’exploiter un quelconque incident pour provoquer les gens contre l’armée et les forces sécuritaires. Les incidents doivent être réglés par la loi comme la question de l’amnistie liée aux personnes recherchées par l’Etat.

De plus, il ne faut pas oublier les efforts visant à améliorer la situation vitale dans la région.

Nouvelle piste d’entente sur une loi électorale

Au sujet des élections parlementaires, le temps presse, mais nous aspirons toujours à une entente. De nouvelles propositions ont été faites au sujet d’une loi électorale propice. Tout ceci est au profit du pays. Nous avons dit non à la vacance parlementaire, non à la prorogation du mandat parlementaire, ni à la loi des années 60. Nous souhaitons parvenir prochainement au résultat escompté.

Le Liban à l’abri du sommet de Riyad

Au niveau de la région, tout le monde attendait les sommets de Riyad pour voir leurs résultats et leurs répercussions sur la région. Cet événement est une étape cruciale pour la région.

D’aucuns ont affiché leur inquiétude sur la situation au Liban. Permettez-moi de rassurer tous les Libanais: tout ce qui a été dit à Riyad n’aura aucun effet sur la situation dans le pays. Depuis l’élection du président Aoun, et la formation du gouvernement, nous nous sommes mis d’accord de ne pas transposer nos différends concernant les questions régionales sur la scène libanaise.

La situation des réformes politiques et internes, et la situation économique ne doivent pas être affectées par ces divergences. Et vous avez remarqué récemment un haut niveau de stabilité sécuritaire et politique dans le pays.

Le Liban se démarque de la déclaration de Riyad

Suite au communiqué de Riyad, le ministre libanais des Affaires étrangères a adopté une position sincère, responsable et courageuse qui protège le pays et son tissu social. Le lendemain, le président Aoun a rappelé que le Liban est attaché à sa déclaration ministérielle, se démarquant de la déclaration finale du sommet de Riyad. C’est une mesure très positive qui sert l’intérêt du Liban.

Feu vert US au roi de Bahrein

J’aborde le dossier bahreini. Tout le monde sait qu’un mouvement de protestation pacifique a lieu dans ce pays, et est dirigé par cheikh Issa Qassem. Mais le régime des Khalifa, au lieu de répondre aux revendications de réformes politiques, a choisi de prendre d’assaut le lieu de protestation, d’écraser les os des jeunes, d’emprisonner les femmes, de tuer les jeunes, et de confiner leur leader religieux après avoir été déchu de sa nationalité… tout ceci a poussé ses partisans à se rassembler dans un sit-in permanent devant son domicile.

Après le sommet de Trump, le régime bahreini a obtenu le feu vert US pour attaquer le sit-in, et pour tenter d’extrader cheikh Qassem. Nous avons su que des appels sont en cours pour trouver un pays qui accepte de l’accueillir, mais ce qui est normal c’est que cheikh Issa Qassem doit vivre honorablement dans son domicile à Daraz.

Riyad confisque la décision arabe

Au sujet des sommets de Riyad, la plupart des présidents arabes se sont rassemblés pour entendre les discours du roi saoudien et du président américain. Tout le monde a été ensuite surpris par la déclaration de Riyad. La plupart des 55 pays arabes qui ont pris part au sommet n’étaient pas au courant des recommandations de ce sommet. Ils n’ont débattu de rien. Cette déclaration-scandale est une déclaration américano-saoudienne exclusivement.

Comme ce fut le cas au début de la guerre du Yémen, le ministre saoudien de la défense et dans le but de remonter le moral des soldats saoudiens a annoncé la formation d’une coalition de 30 pays arabo-islamiques pour participer à la guerre du Yémen. Ces pays concernés ont affirmé ne pas avoir connaissance de cette déclaration.

Par ailleurs, le sommet élargi auquel ont pris part ce grand nombre de pays n’est pas clair en termes d’objectifs:
1- Faire l’éloge de Trump et lui rendre hommage.
2- Montrer que l’Arabie Saoudite joue le rôle central dans le monde arabe.
3- Intimider l’Iran et l’axe de la résistance, qui comprend la Syrie, l’Irak, le Yémen, le Hezbollah et le Hamas. Ils veulent nous avertir que le monde entier adopte le choix de la guerre contre nous.
4- Tenter par tous les moyens de convaincre les Etats-Unis de participer à la guerre contre l’Iran.

Tels étaient les objectifs saoudiens escomptés de ce sommet. Une question qui se pose: pourquoi les Saoudiens se sont comportés de la sorte?

Le président US le plus fanatique de tous

Pourtant Trump est le président US qui a porté atteinte aux musulmans, à l’Islam, à l’Arabie Saoudite et aux pays du Golfe? N’est-ce pas Trump qui a assimilé l’Arabie Saoudite à une vache laitière qu’il faut traire à la dernière goutte pour ensuite s’en débarrasser?

Il est le président le plus fanatique contre l’Islam. Pourquoi les Saoudiens lui ont-ils réservé ces festivités et lui ont donné tout cet argent?
Quelle est la logique à travers ce comportement?

Les Saoud cherchent la protection de Trump

Les Saoudiens se comportent ainsi parce qu’ils veulent la protection américaine. Ce n’est plus un secret que Riyad se tient derrière les mouvements takfiristes wahhabites comme Daech et al-Qaïda. Le monde entier tient pour responsable le régime saoudien pour le soutien et l’expansion du terrorisme. Aujourd’hui, ce ne sont pas seulement les pays arabes à en pâtir, mais aussi l’Occident entier.

Devant ce danger, l’Arabie Saoudite a besoin du soutien de Trump pour adhérer à la coalition qui lutte contre le terrorisme. Le roi Salmane a par ailleurs accusé l’Iran d’être le centre du terrorisme mondial!

L’Iran, premier soutien à l’unité islamique

C’est l’Iran qui a soutenu les mouvements de résistance face aux mouvements terroristes soutenus par les Saoudiens.

Au long de l’histoire de l’Iran, son slogan fut le rapprochement entre les sectes islamiques alors que les Saoudiens wahhabites ne font qu’apostasier les autres musulmans.

Donc, l’Arabie a besoin de se protéger contre cette condamnation internationale.
Actuellement, le dossier des attentats terroristes du 11 septembre a été ouvert aux Etats-Unis. Des milliards de dollars saoudiens vont être bloqués pour payer des indemnisations aux familles des victimes.

Au Yémen, deux ans et demi d’une guerre atroce contre ce peuple ferme, fort et tenace. Ce peuple tient bon face au terrorisme d’Etat de l’Arabie Saoudite qui n’a rien épargné. Qui assiège le Yémen? Qui est responsable du choléra? C’est le régime saoudien et derrière lui le mutisme international qui a peur du wahhabisme saoudien et de ses médias.

L’Arabie a échoué dans tous ses projets, elle a besoin d’une protection.

Deuxièmement, les Saoud ont un problème majeur, celui de l’Iran. Jadis, ils respectaient le chah qui les traitait d’un ton hautain. Il semble que cette gente est habituée à être maltraitée.

Mais lorsque l’Iran se présente comme un frère islamique qui appelle à l’unité, les Saoud le combattent.

Argent saoudien et soumission à Israël

Partant de là, les Saoud ont essayé de se rapprocher de Trump, en le comblant d’argent. Ils ont versé 480 milliards de dollars pour satisfaire le président US.

De plus, le roi Salmane a envoyé une lettre à la direction sioniste sur son désir de conclure un accord de paix. Dieu sait les concessions qui ont été faites dans le dossier palestinien. Israël constitue une priorité pour Trump et les Saoud ont tout fait pour plaire à ce dernier.

Dans ce sommet, le roi jordanien, le président égyptien ont prononcé leurs discours sans évoquer l’Iran.
Qu’adviendra-t-il alors?

Menaces vaines contre l’Iran

Au moment où ceux-ci étaient rassemblés à Riyad, 42 millions d’Iraniens ont réitéré leur engagement en faveur du régime islamique en prenant part aux élections présidentielles et municipales. Aucun incident n’a été signalé. Les Iraniens ont choisi leur président en toute démocratie, alors que ces pays qui la combattent ne connaissent point le sens de cette expérience.

L’Arabie Saoudite n’a épargné aucune action contre l’Iran dans les dernières décennies pour lui nuire. En vain.

Sachez que la seule solution est le dialogue et la négociation avec l’Iran. Le chemin que vous empruntez ne provoquera que l’effusion du sang. Vous n’allez rien gagner, bien au contraire, vous allez être les grands perdants.

Les sommets n’auront aucun effet sur le Yémen. Tout le peuple et les partis politiques continueront de résister. Les Saoudiens ont usé de tous les moyens pour détruire le pays mais ils n’ont pas réussi. La déclaration de Riyad n’aura aucune valeur sur le terrain.

Daech sur la voie de la diparition

En Irak, la guerre contre Daech est à son terme. En Irak, tout le monde veut se débarrasser de Daech.
En Syrie, l’armée syrienne réalise des exploits supplémentaires alors que Daech essuie de nouvelles pertes. Daech n’existera plus inchallah d’ici 2018.

Ces sommets, ces communiqués ne changeront rien à la situation. Dans le discours de Trump, ce dernier cite que Riyad a placé une grande personnalité du Hezbollah sur sa liste terroriste, pour montrer que l’Arabie Saoudite lutte effectivement contre le terrorisme!

Leur liste de terrorisme est futile

Nous sommes inscrits sur la liste du terrorisme depuis les années 80. Des milliards de dollars ont été versés pour déformer notre image, et ça n’a eu aucun effet.
Les mouvements de résistance ne craignent pas les campagnes d’intimidation. Nous sommes de l’école de l’imam Hussein qui a dit à son fils: « Ne sommes-nous pas sur le chemin du Vrai? Donc, nous ne craignons pas que la mort vienne chez nous ou que nous allions chez elle ».

Les mouvements de résistance ne faibliront pas, nous sommes plus forts que jamais, nous sommes plus nombreux, plus armés, et plus décidés à résister contre les ennemis.

En 1996 lors du sommet de Charm el-Cheikh, les pays qui ont comploté contre nous étaient de loin plus nombreux. Notre résistance était jeune, le Hamas et le Jihad affaiblis et pourchassés. Mais nous avons résisté et nous avons vaincu les ennemis.

La situation change en notre faveur

La situation a changé. Les Etats-Unis étaient plus forts. Israël qui envahissait les pays, est en train de construire des murs actuellement.

Le pire auquel on s’attend est l’arrivée des Américains. Mais ils étaient dans notre région et ont été chassés de l’Irak et ailleurs. Nous resterons ici pour défendre notre dignité et nos générations. Nous sommes plus forts que les pays du monde, et ces pays sont plus faibles que jadis.

Nous nous attendons à des solutions pour les groupes terroristes. mais comme dit Allah le Tout-Puissant dans le Saint Coran:

« Les négateurs dépensent leurs biens pour détourner les gens de la Voie du Seigneur. Et quand ils les auront gaspillés, ils en éprouveront du regret. Puis, après avoir connu la défaite, c’est vers la Géhenne qu’ils seront conduits ».

Je sais qu’on ne va pas m’entendre mais j’assume ma responsabilité pour l’au-delà, le jour du Jugement, lorsque je serai interrogé pour mes actes.

En 2006, nous avons dit: le temps des défaites est révolu, c’est le temps des victoires.

Ayez confiance en vous, en vos peuples, en vos alliés.

Aujourd’hui, l’Otan vient d’annoncer sa participation à la guerre contre Daech tout en refusant de participer à une guerre terrestre. Vous vous attendez aux aides américaines, voilà comment ils vous abandonnent à chaque épreuve.

Alors que les mouvements et les peuples de la résistance ont hissé la bannière de la victoire, ils préserveront jusqu’à la réalisation de la victoire.
Que Dieu vous prête main-forte, et vous serez les vainqueurs.
Que la paix de Dieu soit sur vous.

Source: Spécial notre site

L’image contient peut-être : 1 personne, sourit, barbe et texte

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s