Inondations meurtrières au Zimbabwe: les besoins sont énormes


L’Algérie a fait don de 100.000 dollars destinés à aider les victimes des inondations qui ont frappé le Zimbabwe,

‘’Votre excellence, votre généreuse donation de 100.000$ sera utilisée prudemment et chaque effort sera fourni pour que les plus nécessiteux et les plus exposés au danger en bénéficieront’’, a déclaré le ministre zimbabwéen des Travaux publics, Saviour Kasukuwere, en présence de l’ambassadeur de l’Algérie au Zimbabwe, Nacerdine Sai Said, avant d’exposer les relations historiques entre les deux pays, notamment durant la lutte de libération du Zimbabwe.

Le Zimbabwe durement touché par des inondations. Des villageois transportent de la nourriture et d’autres biens le long d’une route inondée, le 4 mars 2017, dans la province de Matabeleland, dans le sud du pays.

Depuis le mois de décembre, le Zimbabwe est durement touché par des inondations, particulièrement le sud du pays. 246 personnes ont trouvé la mort à cause de ces intempéries, selon le gouvernement. Le Zimbabwe a lancé, samedi 4 mars, un appel à la communauté internationale. Il souhaiterait 100 millions de dollars. Pour Bishow Parajuli, coordinateur du Programme des Nations unies pour le Développement (PNUD) au Zimbabwe, les conséquences de ces inondations sont catastrophiques pour la population.

Des maisons détruites, des routes endommagées et des postes de secours inaccessibles. Le pays subit de plein fouet ces intempéries.

Pour Bishow Parajuli, coordinateur du PNUD au Zimbabwe, les besoins sont énormes.

« On fournit des tentes aux personnes déplacées, de la nourriture et d’autres aides du gouvernement. Des partenaires viennent également aider, mais il y a une pénurie de tentes et de couvertures aussi. Il faudrait une aide et un gros investissement pour reconstruire les ponts », a-t-il souligné.

Mais la reconstruction n’est pas pour tout de suite. Selon les services météorologiques, des pluies sont encore prévues au mois de mars.

Le PNUD redoute un fort impact sur les récoltes qui sont déjà fragilisées para un autre fléau. Depuis l’an dernier, elles sont ravagées par des chenilles légionnaires.

.

Catégories :H.B.Lakhdar

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :