Suite à une dispute, ils envoient les gendarmes chez un musulman,

Suite à une dispute, ils envoient les gendarmes chez un musulman, braqué et agressé avec sa famille, comme des terroristes

<:image_article{article=|couper{80}}:>

Le témoignage de ce frère fait froid dans le dos et prouve à quel point nous sommes devenus vulnérable. Les mesures post attentats mises en place par le gouvernement ont ouvert la boîte de Pandore, le citoyen lambda peut désormais se substituer à la justice et accuser qui bon lui semble tant que celui-ci arbore sur le torse « l’étoile verte » du musulman.

Nul citoyen de confession musulmane n’est plus à l’abri de la mauvaise humeur d’un voisin, d’un collègue ou même d’une simple relation. Une dispute, une moquerie ou un simple accrochage en voiture peuvent vous valoir tous les ennuis du monde.
Du jour au lendemain votre quotidien peut virer au cauchemar et vous retrouver sous le coup d’une accusation de terrorisme.
Un frère qui habite à Persan (Val d’Oise) a écrit à notre rédaction pour raconter sa mésaventure. Au départ il s’agissait d’une simple dispute concernant une histoire d’incivilité. Un couple franco-français reproche à Mohamed (nom d’emprunt) de s’être garé sur une place qui ne lui appartient pas, très vite le ton monte et le couple finit par partir en le menaçant toutefois de faire appel à la police.
Quelques heures plus tard, une quinzaine de policiers de la brigade anti-terroriste débarque au domicile du musulman muni d’un bélier, d’armes et tout le toutim. Démolition de la porte, l’homme est mis en joue et jeté au sol ainsi que sa femme et tout cela devant son petit garçon de 3 ans, les policiers perquisitionnent le domicile à l’aide de chiens, ils emportent avec eux quelques objets « compromettants », un Coran et quelques livres traitant de l’Islam.

Mohamed finit par apprendre que le couple l’a accusé d’être un militaire islamiste qui s’apprêtait à «  faire tout péter  ».
Voilà comment une simple dispute a dégénéré et fait de ce musulman, un salafiste, terroriste, intégriste et extrémiste…
Imaginez que cela vous arrive et maintenant regardez autour de vous les objets qui pourraient vous compromettre et servir à faire de vous un potentiel terroriste. Un Coran, un livre sur l’Islam, un tapis de prière, un tajine, de la menthe fraîche, de l’encens, un qamis, ou pire une parabole, autant d’ « armes » qui pourraient vous conduire à la case prison.

Nous avons bien entendu demandé au frère de se rapprocher du CCIF.

Voici l’intégrité de son effarante histoire :

«  Salam voila mon histoire. Jeudi 20 avril à 9h du matin, je déplace ma voiture en bas de chez moi à Persan pour y travailler dessus (vidange boite de vitesse). A ce moment un homme se gare à coté de moi et me dit que c’est une incivilité ce que j’ai fait. Je ne comprends pas, je lui demande des explications. Il me dit que cela n’est pas bien de prendre la place d’un autre, c’est une incivilité. Je lui demande ou cela est notifié dans la loi française. mais le monsieur insiste pendant au moins 5 minutes.

Je lui fait comprendre que je suis pas un mauvais garçon : je suis fonctionnaire et j’ai été militaire, mais je craque et je lui demande pourquoi il s’acharne sur moi. Je lui dit alors que s’il voulait la bagarre j’étais partant.
Sa femme me menace et me dit que je vais voir comment elle s’appelle. Elle passe un coup de fil à la gendarmerie et dit qu’un militaire islamiste allait tout faire péter. Vendredi vers 15h à mon retour de la mosquée, je suis dans la salle de bain, et d’un coup, en 2 coups de bélier, la gendarmerie défonce notre porte. Ils bondissent sur moi et ma femme arabophone.Ils me plaquent violemment sur le sol et m’explose la tête dessus, un genou sur ma tête, ils me tordent le bras derrière et me menottent.
Ils braquent ma femme : 1 mitraillette sur le crane et 1 autre sur le ventre. j’ai eu peur qu’ils écrasent mon petit garçon rayane de 3 ans.

Ils sont environ 15 dans la maison. Moi je suis sonné et je n’y crois pas. Je n’arrive limite plus à respirer. Il y 3 gendarmes qui cherchent la bagarre. Un me dit pourquoi je le regarde de travers ; pourquoi j’ai la haine. Je lui répond que évidemment je suis sur les nerfs ils défoncent chez moi font peur à ma famille et retourne tout. Ils me demandent s’il y a quelque chose dans la maison et je leur dis qu’ils ne trouveront rien qu’un couteau pour la fête de aïd et une matraque télescopique. Je coopère avec eux et reste calme. J’essaie de rassurer ma femme et le gendarme me dit tais-toi à chaque fois parce que je lui parle en arabe. Ils ont fait entrer 2 chiens : 1 pour l’explosif et 1 pour les stupéfiants. Mais Allah est avec nous. Ils salissent tout avec leur chiens et leur chaussures. Ils mettent le bordel dans la cuisine et le cagibi, mais rien.
Je leur indique où sont le couteau et la matraque. Ma femme est terrorisée et demande si j’ai fait quelque chose mais je la rassure malgré la pression des gendarmes. Ils jettent le coran sur ma table sans respect et jettent par terre des livres d’Islam comme si c’était rien. 1h30 plus tard on m’ emmène en garde à vue pour 24 heures.
Là bas 1 bourricot des service de sécurité intérieur me demande si je suis salafi et pourquoi je lis les livres de savants saoudiens. Je lui fout la honte car il se prétend spécialiste de l’Islam et n’arrive pas à répondre à mes questions.
J’ai eu droit à des questions idiotes genre : est-ce que je prie à l’heure, vais-je à la mosquée, pourquoi je lis des livres de savants saoudiens, c’est quoi le salafisme, qui m’a guidé à l’Islam, qui est salafi dans ma famille,…tout cela pour le mensonge d’1 dame. Ils m’ont saisi mes 2 smartphones et un téléphone ancien hs.

J’ai eu droit à un plat dégueulasse et un verre d’eau en 24 heures. J’ai demandé un médecin samedi matin que je n’ai jamais vu. Toute ma famille est traumatisée. J’ai eu une confrontation avec le couple où la dame a reconnu avoir mal compris mes propos. Beaucoup de mensonges ont été dit. Ils ont eu peur de moi apparemment. Après enquête de voisinage, il s’avère que ce couple a fait des problèmes à beaucoup d’arabes dans le quartier. Un homme s’est vu infligé des amendes et un autre à une garde à vue aussi.
Ma femme ne dort plus la nuit car elle a peur. Elle prend des somnifères. Elle a eu gros choc émotionnel. Elle a perdu au moins 3 kilos en une semaine. J’ai eu mal à la tête 4 jours avec de grosse migraines.
J’ai appelé des amis pour leur dire de ne plus m’appeler de peur que l’état leur fasse du mal. Je ne veux plus rien faire et je passe mon temps devant les dessins animés…
Je suis super calme et ne parle plus. Ma femme est encore choquée et ne veut plus voir d’armes à feu ou entendre police et ce même si c’est à la télé.
J’ai pris rdv avec mon médecin traitant et dois aller voir un psychologue. Je pars en dépression et n’ai plus aucune motivation ; je ne lis plus et je ne fais rien de mes journées. Mon fils qui était la me braque avec ses mains pour imiter les gendarmes.
J’ai déposé plainte contre la dame par lettre recommandée car les gendarmes n’ont pas voulu le faire.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.