Le colonialisme n’est pas mort


le colonialisme n’a pas disparu, il s’est adapté aux nouvelles réalités, il s’est réinventé et il triomphe. Il continue d’exister, parce que ceux qui l’avaient combattu se sont sacrifiés…Ceux qui ont pris la suite…la plus part   collaborent à sa réémergence pour de sordides intérêts personnels……avoirs à l’etranger..biens immobiliers…etc…. En ce qui nous concerne notre continent l’ Afrique, une partie de la pseudo-élite politique et militaire affiche ouvertement sa connivence avec l’ancienne puissance coloniale, revigorant ainsi la Francafrique. Que leur peuple périclite dans la misère, les dirigeants n’en ont cure. Seuls comptent les avantages matériels qu’ils peuvent acquérir en France ou ailleurs en contrepartie de leur complicité. Tant et aussi longtemps que cet état d’esprit prévaudra, le néo-colonialisme aura de beaux jours devant lui. Les révolutionnaires Arabo-Africains qui ont lutté pour l’indépendance de leur pays, pour son émancipation, pour son développement, doivent se retourner dans leur tombe. Entre grandeur et décadence, le choix a été fait.Le colonialisme n’est pas mort et enterré avec la vague de décolonisation des années 1960-1970. Il persiste dans les anciennes colonies, mais pas sous sa forme initiale brutale, d’occupation militaire de territoires et d’exploitation de leurs ressources humaines et naturelles. La mondialisation, cette nouvelle arnaque de l’Occident, et ses réseaux d’institutions internationales et régionales y compris les ONGs… destinées à contrôler l’économie et la finance mondiales et la démocratie et ses valeurs libérales, qui profitent aux puissances occidentales dominantes, sont quelques-uns des instruments pour perpétuer la domination coloniale en Afrique, en Asie et en Amérique latine notamment.

Les méfaits multiples de ce néo-colonialisme pervers, qui n’est pas moins néfaste que le colonialisme, et sa mission «civilisatrice» barbare sont certes critiqués par les peuples des pays du tiers-monde, qui ont considérablement pâti de cet ordre injuste. Mais leurs revendications restent globalement ignorées en ce qui concerne le commerce international, toujours inéquitable, puisque les matières premières dont les uns sont quasi-exclusivement producteurs sont largement sous-évaluées par rapport aux produits finis des autres, aux plus-values mirobolantes.

Le nouvel ordre économique, préconisé par notre pays dans les années 1970, demeure une utopie irréalisable et a été remplacé, après l’effondrement du bloc soviétique et la chute du mur de Berlin, au début des années 1990, par le concept néo-colonialiste de nouvel ordre mondial, qui profite exclusivement aux pays occidentaux.

Pour de nombreux politologues, l’inégalité entre les pays du Nord et ceux du Sud a été aggravée par la «colonisation mentale et culturelle», qui a été très peu touchée par la décolonisation politique et constitue un frein sérieux à une véritable émancipation des peuples des pays anciennement colonisés.

En effet, c’est parce que le colonialisme n’a été battu en brèche que politiquement et diplomatiquement, que ses adeptes ont trouvé les ressources pour le ressusciter, à travers le néocolonialisme. Un néocolonialisme qui n’épargne ni les ressources humaines ni les richesses naturelles non renouvelables des pays où il règne, à travers des régimes corrompus, généralement à la solde des anciennes puissances coloniales, qui ont préservé l’essentiel de leurs intérêts aux dépens de ceux des anciennes colonies, plus vulnérables que jamais, sous le poids de dettes extérieures et des besoins de plus en plus accrus de leurs populations encore majoritairement illettrées et divisées.

La montée, en Europe et ailleurs, des partis d’extrême-droite xénophobes et favorables à un monde inégal inquiète les opinions publiques nationales et internationale.

Catégories :H.B.Lakhdar

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :