Pourquoi le continent le plus riche est-il également le plus pauvre?

Pourquoi le continent le plus riche est-il également le plus pauvre?


 – L’impact écologique de l’exploitation des ressources naturelles sur la vie des pauvres en Afrique et dans d’autres régions n’est pas suffisamment abordé dans les discussions sur l’efficacité de l’aide et sur le développement, estiment des experts.

 »L’Afrique est connue comme l’une des parties les plus riches du monde lorsqu’il s’agit des ressources naturelles, pourtant elle est également la région la plus pauvre — malgré les richesses naturelles et le flot d’aides », a déclaré Charles Mutasa, directeur exécutif du ‘African Forum and Network on Debt and Development (AFRODAD)’ — une ONG basée au Zimbabwe qui travaille sur le problème de la dette en Afrique.

 »La dette écologique causée par l’exploitation des ressources naturelles joue un rôle crucial dans ce scénario », a ajouté Mutasa.  »Elle maintient le continent en bas, empêche la région de sortir du cercle de la pauvreté, et déclenche la nécessité d’avoir plus d’aide ».

Le terme de dette écologique se réfère à la dette accumulée par des pays riches vis-à-vis des pays en développement pour le compte de l’exploitation des ressources, laquelle conduit souvent aux problèmes environnementaux tels que la pollution de l’air et de l’eau.

 »Très peu des parties qui participent aux discussions sur le développement voient la nécessité d’aborder la dette écologique et son impact sur la vie de la population », affirme Brenda Mofya, une activiste de l’annulation des dettes et auteur d’une récente étude sur l’impact écologique de l’exploitation du cuivre en Zambie. Le rapport sera lancé à la fin de septembre 2008.

La Zambie est le septième producteur mondial de ce métal. En 2007, le pays a produit 521.984 tonnes de cuivre; cette année, le gouvernement espère que la production augmentera jusqu’à 600.000 tonnes.

Toutefois, Mofya a souligné que le gouvernement et le peuple zambiens ne tirent pas grand-chose de la richesse générée, puisque la plupart des mines de cuivre sont dans les mains du secteur privé — notamment des entreprises étrangères.

 »Le gouvernement zambien reçoit seulement 0,06 pour cent du profit annuel. Pendant ce temps, les entreprises minières deviennent plus riches, et les problèmes écologiques continuent de s’accumuler. Ces choses ont un impact profond sur la vie de la population », a-t-elle dit.

Elle a parlé à IPS de la mauvaise qualité de l’air dans la région du cuivre, ce qui ne respecte pas les normes internationales.

 »La poussière de mine fugace et les déchets déversés causent des problèmes sanitaires et environnementaux. Nous avons découvert que des 45 dépotoirs de déchets, 32 sont trop pleins. Ces déchets et cette poussière fugace ont un impact négatif sur la qualité de l’eau également ».

les pays riches impliqués dans l’exploitation des ressources en Afrique doivent venir à la table et rembourser la dette qui s’est accumulée en Afrique.  »Si nous voulons que l’Afrique se développe, nous devons examiner très sérieusement cette question ».

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s