SIGNATURES POUR LES CANDIDATURES AUX ÉLECTIONS LÉGISLATIVES Six cas de fraude relevés par l’instance de Derbal

 

La Haute Instance indépendante de la surveillance des élections a relevé six cas de fraude de signatures pour les candidatures aux prochaines élections législatives. Selon son président, les personnes impliquées ont été interpellées et incarcérées.
 «Il y a beaucoup de murmures à propos de la collecte des signatures pour les candidatures. Les gens parlent de fraudes mais nous n’avons pas été saisis pour autant sur ce sujet», affirme Abdelwahab Derbal.
Intervenant hier sur les ondes de la Radio nationale Chaîne 3, le président de la Haute Instance indépendante de la surveillance des élections précise que trois cas de fraude ont été, toutefois, relevés dont les personnes impliquées ont été appréhendées la main dans le sac. Selon lui, il s’agit de fonctionnaires et de militants qui ont été interpellés et aujourd’hui, incarcérés. Cela n’est, pour lui, que signe d’un travail «sérieux» et «appliqué» sur le terrain par son instance.
L’invité de la radio insiste, à l’occasion, sur le caractère «indépendant» de son instance. «Nous sommes indépendants juridiquement et financièrement et cela va se refléter sur nos décisions. Nous ne subirons aucune pression ni par les autorités, ni par les partis politiques», souligne-t-il.
Selon lui, son instance est positionnée au centre d’un cercle, à la même distance de tout le monde. «Nous sommes les alliés des partis politiques qui aspirent à des élections transparentes et propres, comme nous sommes les alliés de l’administration qui doit appliquer la loi. Nous défendons les droits de tous les acteurs des élections», dit-il. Rappelant la récente création de son instance, Abdelwahab Derbal assure qu’elle dispose de «peu de moyens». «La Haute Instance indépendante de la surveillance des élections est nouvelle et sa création coïncide avec ce rendez-vous électoral. Nous n’avons pas eu le temps nécessaire pour bien s’installer», se plaint-il presque. Dès lors, poursuit-il, «nous avons entamé la révision du fichier électoral national avec les services du ministère de l’Intérieur. Il s’agit d’un assainissement de ce fichier, une première depuis l’indépendance», explique-t-il.
A une question sur l’éventualité d’élections dont le sort est scellé d’avance, le président de la Haute Instance indépendante de surveillance des élections est catégorique. «Si j’ai les preuves que tout est joué à l’avance, je ne resterai pas un jour de plus dans cette instance.»
Seulement convaincu du contraire, il ajoute : «Personnellement, je ne crois pas que tout est joué à l’avance. Aujourd’hui, notre rôle est justement de rétablir la confiance entre les Algériens et les autorités et entre les Algériens et leurs élus.»
Ry. N.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.