Trop tard …on est bien là…

La France a un problème de peur et de haine envers sa minorité musulmane »  28/01/2017

 

« La France a un problème de peur et de haine envers sa minorité musulmane »

Dans la campagne française pour l’élection présidentielle, l’islam et les musulmans de France occupent une large part des débats. Une rhétorique virulente a été développée dans le discours à gauche comme à droite.

Hier, vendredi, Thomas Guénolé, célèbre politologue, a dénoncé dans Libération « l’islamopsychose » qui règne dans une France qui « a un problème de peur et de haine envers sa minorité musulmane ». Il déplore notamment que Manuel Valls ait choisi « le communautarisme musulman pour enjeu central de sa confrontation avec Benoît Hamon » lors de la campagne de la primaire de gauche. « Parmi tous les thèmes possibles du second tour d’une primaire présidentielle, il a jugé que c’était celui-là, et aucun autre, qui méritait qu’on lui consacre le plus d’efforts de campagne », ajoute-t-il. Pour le politologue, « cette stratégie est symptomatique d’un problème profond, grave, dans le rapport que notre société entretient avec l’islam français ».
Bilal Hamon et Ali Juppé

Au cours de l’année 2016, Manuel Valls s’était en effet illustré par plusieurs déclarations-chocs sur le voile, le burkini et plus globalement, l’islam. L’ex-premier ministre, arrivé second après Benoît Hamon au premier tour de la primaire de gauche, a même accusé son adversaire d’avoir une position ambiguë à l’égard de l’islam.

Des sites proches de l’extrême-droite ont tenté de fragiliser la position de Benoît Hamon en évoquant ses liens supposés avec l’islam. Ils l’ont notamment surnommé « Bilal Hamon ». Ce à quoi le candidat a rétorqué avec simplicité que Bilal était « un très beau prénom ».

En juillet dernier, Benoît Hamon dénonçait déjà un « climat éruptif dès qu’on aborde les questions liées à l’islam et à l’identité », évoquant « une forme d’hystérie politique très dangereuse ».

Avant Benoît Hamon, Alain Juppé, candidat à la primaire de droite éliminé au second tour, avait lui aussi été surnommé « Ali Juppé » et « Grand mufti de Bordeaux » par des sites proches de l’extrême-droite, qui avaient également propagé une rumeur selon laquelle il soutenait les Frères musulmans, suite à une position jugée trop peu radicale du maire de Bordeaux à l’égard de l’islam. Des attaques qu’Alain Juppé avait fortement déplorées comme étant des calomnies visant à le discréditer auprès de l’électorat de droite.

Opposé à la mise en place d’une « loi de circonstance » contre le burkini souhaitée par Manuel Valls, Alain Juppé avait souligné dans une interview au Monde en septembre le fait que « Le simple mot de ‘musulman’ suscite une hystérie disproportionnée ». Avant de prévenir : « Si nous continuons comme ça, nous allons vers la guerre civile. Moi, je veux la paix civile ».
« La France en guerre contre l’islam »

Thomas Guénolé rappelle que dans leur « écrasante majorité », les musulmans en France adhèrent aux valeurs républicaines, à l’égalité hommes-femmes et à la laïcité. Malgré cela, « deux Français sur dix croient que la France est en guerre avec l’islam » et « quatre Français de confession musulmane sur dix ont déjà été injuriés ou ont subi des remarques blessantes du fait de leur religion ».

Critiquant vivement l’exigence de « désolidarisation » de la part de la communauté musulmane après chaque attentat terrorisme, Thomas Guénolé juge qu’elle « constitue une infamie » car elle signifie que « tout musulman est présumé coupable de solidarité avec le terrorisme jusqu’à preuve du contraire ».

Pour Thomas Guénolé, « la diabolisation des musulmans a assez duré » : « Il est grand temps que la laïcité, principe de neutralité spirituelle de l’État et de son administration, cesse d’être usurpée par la ‘pseudo-laïcité, principe d’hostilité envers le fait religieux musulman’ dans l’espace public », et « il est grand temps que nos arènes de débat imposent aux tenants de l’islamopsychose des contradicteurs aptes à déconstruire leurs prêches ».

 

Un commentaire

  1. Oui….que des saints dans les minorités!! C’est pas comme ces sales nazis de français, racistes, menteurs et haineux….Pauvre France!!! Il faut y vivre pour le voir/croire!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.