Nous vous remercions, membre du Congrès Gabbard, pour votre voyage en Syrie!

tulsi-4k-tu2-002-dca9a

26 janvier 2017

Par  Salah Zakkour, Communiqué de presse

Nous, les membres de la communauté américaine syrienne, appuyons sans réserve voyage d’enquête courageuse députée Tulsi Gabbard en Syrie en Janvier. Avec ce voyage Rep. Gabbard démontré son ferme engagement et sa détermination à mettre un terme à toutes les formes de soutien par le gouvernement des États-Unis et ses alliés aux extrémistes et les terroristes qui ont été en train de détruire la Syrie et d’autres pays du Moyen-Orient au cours de la dernière plusieurs années. 

Le voyage de Rep. Gabbard en Syrie était seulement une étape logique vers la collecte des informations de la main d’abord nécessaire à l’appui de son projet de loi similaire courageuse bi-partisan, les terroristes d’arrêt Armer loi. Nous considérons son voyage une étape importante pour mettre fin à la politique illégale du gouvernement américain de changement de régime forcé dans d’autres pays, y compris la Syrie, avec l’aide de groupes extrémistes et terroristes. Nous exhortons tous les autres membres du Congrès à suivre Rep. Les étapes de Gabbard afin de voir directement pour eux-mêmes ce qui se passe réellement en Syrie, au lieu de compter sur des informations douteuses et fausses nouvelles qui est fabriqué par tous ceux qui sont décidés à renverser le Syrien gouvernement. Ces gens sont manifestement ignorent les souhaits de la majorité du peuple syrien et de fermer les yeux sur la catastrophe humanitaire qu’il a créé.

Comme ils l’ont fait après chaque voyage d’étude à la Syrie par des citoyens inquiets d’un certain nombre de pays, y compris ceux des États-Unis, l’Australie et la Grande-Bretagne, les mêmes personnes régime de changement pro-aux États-Unis sont une fois de plus répéter la même usée que ce fait trouver des voyages en Syrie, en particulier celle faite par un membre du Congrès américain, « légitimise » out et des arguments sans fondement gouvernement Assad. Ils soutiennent en outre que les «terroristes arrêt Armer Loi » Rep. Gabbard se traduira par sacrifier l’opposition «modérée» à Assad sous le couvert de la lutte contre le terrorisme.

Mais aucun de ces arguments porte toute relation avec la réalité.

Quant à la demande de «légitimation» du gouvernement Assad, il faut comprendre que la légitimité de tout gouvernement, gouvernement syrien inclus, est dérivé de l’appui de ses propres citoyens, et non pas d’un voyage par un membre du Congrès d’un autre pays. Sans prendre parti sur les avantages et les inconvénients du gouvernement Assad, nous devons reconnaître que le rapport après rapport des observateurs impartiaux a montré que le gouvernement Assad, et l’armée arabe syrienne, a le soutien de la majorité des gens syriens. Ces rapports répétés ont été confirmées par la dernière élection présidentielle de Juin 2014 en Syrie, réalisées en présence d’observateurs internationaux, dont 73,4 pour cent des électeurs légitimes ont participé et 88 pour cent d’entre eux ont voté pour le président Assad. En outre, la légitimité du gouvernement Assad est officiellement reconnu par la communauté internationale et les Nations Unies – un fait que personne ne peut nier. Il est, par conséquent, sur les deniers de ces faits pour sauvegarder leurs revendications à l’effet contraire.

Quant à la demande de distinction entre le soi-disant opposition «modérée» et les organisations terroristes, on n’a pas à chercher bien loin pour réfuter. Tout d’abord, il convient de noter que ces combattants armés ne sont pas les mêmes personnes qui ont été pacifiquement marchaient dans les rues de la Syrie il y a cinq ans. En fait, le mouvement d’opposition pacifique a été réduite au silence et détourné par les actes de violence des extrémistes et des groupes terroristes comme al-Nusra, Jebhat Fateh al-Sham, ISIS, al-Qaïda, des Frères musulmans, et similaires. Les combattants dits «modérés» ont combattu coude à coude dans les cinq dernières années, et ont refusé de se séparer de ces groupes terroristes, même si le gouvernement américain leur a demandé de dans l’intérêt d’établir un cessez-le. Et leurs dirigeants ont reconnu que leurs membres ont rejoint ces groupes terroristes en masse et ont transformé les armes qu’ils ont reçues des États-Unis, l’Arabie Saoudite et le Qatar, plus à ces terroristes. Même le gouvernement américain a reconnu qu’une partie importante des armes livrées à ces groupes «modérés» a fini dans les mains des terroristes. En outre, les nombreux témoignages de citoyens libérés à Alep ont clairement montré que les soi-disant «modérés» ont commis les mêmes crimes contre des innocents, comme les terroristes.

Ces arguments visent à mettre des obstacles sur la voie d’un règlement pacifique, diplomatique de la crise syrienne. Elles visent à faire un changement de régime forcé en Syrie une condition préalable pour parvenir à un règlement politique. Et cela ne peut être atteint par la poursuite de l’armement des terroristes afin d’amener le gouvernement syrien vers le bas avant que les négociations puissent commencer.

Il est à la lumière de ces faits que nous considérons le voyage d’établissement des faits de Rep. Tulsi Gabbard et ses terroristes cesser d’armer agir comme un geste courageux en vue d’apporter une paix juste en Syrie. Le peuple syrien sera en mesure d’exercer librement leurs droits politiques et nationaux que lorsque ces attaques terroristes externes sur leur pays ont cessé.

Nous serons heureux de faire tout ce que nous pouvons pour aider la députée Gabbard dans ses efforts courageux pour apporter une paix juste à la Syrie et l’ensemble du Moyen-Orient, en mettant fin à toutes les formes de soutien aux terroristes, en particulier par les Etats-Unis et son alliés.

Win rana rayhine avec les accidents de la route(de grosses consequence pour la société …la famille…etc.



Les accidents de la route et leurs conséquences en termes de morbidité et mortalité constituent une préoccupation actuelle, que font les pouvoirs publique…Il est urgent  de mettre en place des politiques visant à améliorer la sécurité routière, notamment à diminuer le nombre de tués sur la route.

 Les causes et solutions réelles des accidents de la circulation

« En chacun sommeil un tyran(conductuer) et pour éviter que ce qui est latent n’apparaisse au grand jour, il faut utiliser la force ; s’il le faut, car, tous les hommes sont des criminels et laissés à eux seuls, ils réalisent leurs mauvaises intentions ».

La force publique doit sévir car la vie humaine n’est pas un gadget. Malheureusement on a beaucoup épilogué ces temps-çi sur les regrettables accidents de la circulation. La route est en passe d’être la maladie la plus meurtrière au monde et surtout en Algerie….. Il ne passe pas de jours  sans que des vies humaines ne soient sacrifiées sur l’autel de l’insouciance, de l’indiscipline et du laxisme……des vies de familles ruinées..des orphelins..des veuves..etc…Des chauffeurs et des transporteurs, pour se déculpabiliser, indexent l’étroitesse et l’état cahoteux des routes. C’est de la mauvaise foi.  On l’a souvent dit : les routes ne sont pas étroites, ce sont les cœurs qui le sont. Qu’on se le tienne pour dit, les accidents sont liés au manque d’éducation professionnelle des tenants du volant, à leur indiscipline fruit de l’éducation familiale….et sociétale. Il faut des solutions car on a trop discouru sur la question….c’est pas une fatalité..le mektoub a bon dos.. Si nous jetons un coup d’œil dans le rétroviseur de l’histoire,  les accidents sont d’ordre criminel. Des crimes liés au manque de sommeil, à la fatigue, à l’alcool…mais surtout à la cupidité. Pour combattre ce fléau en Algerie, il faut le bâton sans la carotte,sevir. Le malheur de notre pays,.Si aujourd’hui des carcasses de véhicules sujettes à la direction du vent conduisent encore des hommes, on se demande où sont nos autorités. Quand les visites techniques sont délivrées à main levée, quand on contrôle plus l’état du billet de banque que celui du véhicule,ou de la delivrance du permis de conduire…auto-ecole..inspecteurs…autorité, vous en etes aussi responsable… Un renouvellement du parc automobile s’impose. Des controles techniques plus poussés…un apprentissage de la conduite..un code de la route a respecter….Ce sont des sanctions musclées qui peuvent rétablir l’ordre public….la securité.                                                                                                                   Le laxisme a trop duré.Nous sommes tous responsables…peuple et autorités…                                                                          H.B.Lakhdar

c3dr2chwgaajse4

Le racisme pépère

Contrôle au faciès : Le racisme pépère

Le Défenseur des droits a fait un bon boulot, à savoir une étude sur les contrôles d’identité. C’est une étude, et pas un relevé de statistiques… pour la simple et bonne raison que la loi ne prévoit aucune traçabilité des contrôles d’identité. Le Défenseur des droits explique aussi la méthode, qui établit le sérieux des résultats.

Le contrôle d’identité reste, en proportion globale assez rare : 84% des personnes interrogées déclarent ne jamais avoir été contrôlées dans les cinq dernières années.

Mais ça se complique quand on regarde de plus près. En effet, 80% des hommes zarabes et blacks de 25 ans ont été contrôlés au moins une fois dans les cinq dernières années, contre 16% pour les whites. Par rapport à l’ensemble de la population, les hommes zarabes et blacks de 25 ans « ont ainsi une probabilité 20 fois plus élevée que les autres d’être contrôlés ».Wahou…

Le rapport précise que le tutoiement est de 40% pour les zarabes et blacks contre 16% pour l’ensemble de la population, les insultes 21% contre 7%, et les brutalités de 20% contre 8%. Et oui, la sécurité est la première des libertés, comme dirait l’autre…

Et le Défenseur des Droits de conclure dans ce style inimitable : « Ces expériences négatives et la fréquence des contrôles sont associées à un faible niveau de confiance envers les forces de police ».

c3cwjbrxuacsyn9

Le blogueur de Bejaïa accusé d’« intelligence avec un pays étranger »

Le blogueur de Bejaïa accusé d’« intelligence avec un pays étranger »

Le blogueur Merzoug Touati, arrêté le 18 janvier par les services de sécurité à Béjaïa, devrait être présenté ce mercredi après-midi au juge d’instruction du tribunal de la ville pour une éventuelle inculpation, a appris TSA de source sûre.

Selon nos informations, le blogueur est accusé d’« intelligence avec un pays étranger en échangeant des informations via Internet ». Nos sources ne donnent plus de précisions sur le contenu de l’accusation.

Mais le pays en question serait Israël. Le blogueur a en effet publié sur son blog un entretien vidéo avec un homme qu’il présente comme étant « un diplomate israélien ». Ce dernier affirmait notamment que l’Algérie disposait d’un « bureau de liaison israélien » avant les années 2000.

la diffamation, l’injure, l’incitation à la violence et l’établissement de liens avec des associations ou des réseaux ayant une qualification donnée

Tayeb Louh s’exprime sur les blogueurs poursuivis en justice

TAYEB LOUH, MINISTRE DE LA JUSTICE

Les blogueurs poursuivis en justice « sont des individus qui ont enfreint la loi », a affirmé, mercredi 25 janvier, Tayeb Louh.

Le ministre a rappelé l’existence de textes de loi criminalisant « la diffamation, l’injure, l’incitation à la violence et l’établissement de liens avec des associations ou des réseaux ayant une qualification donnée », rapporte ce jeudi l’agence officielle.

« Les services de sécurité procèdent, dans le cadre de la Police judiciaire, à l’audition de ces individus pour les déférer devant la justice en cas de preuves les incriminant », a-t-il dit, sans citer de cas précis.

Cette semaine, un blogueur a été arrêté à Bejaïa avant d’être incarcéré. Il est poursuivi pour « intelligence avec un pays étranger ».